Conférence : L’orientation, non à l’autocensure !

Une conférence intitulée: "l'orientation, non à l'autocensure!" se tiendra dans le réfectoire le jeudi 11 avril de 17h45 à 19h15. Cette conférence, organisée par des parents d'élèves de 3ème est susceptible d'intéresser les élèves de 3ème, les lycéens et leurs parents.

 

PROGRAMME

L’orientation est un sujet central et la réforme du lycée vient cette année y ajouter un degré de complexité supplémentaire! 

Pour permettre aux élèves d’identifier les facteurs d’autocensure, s’en affranchir et s’autoriser à faire les choix d’orientation qui correspondent à leurs désirs et à leur personnalité, nous vous invitons à participer à la conférence-débat :

 Orientation : non à l’autocensure !

Organisée par les parents d’élèves du Collège-Lycée Jules Ferry, cette conférence s’adresse aux collégiens de 3ème, aux lycéens et bien sûr à leurs parents.

Date : Jeudi 11 avril 2019 de 17h45 à 19h15

 Lieu : Réfectoire du Lycée Jules Ferry

Présentation : Dès la classe de 3ème, puis au lycée, au moment de définir leur projet professionnel, de nombreux facteurs influencent les choix des élèves.

Si les résultats scolaires sont déterminants, plusieurs études ont démontré l’impact du genre et de l’origine sociale, de la pression familiale ou d’un manque de confiance en soi sur les intentions d’orientation. Cette conférence-débat a donc pour ambition d’aider les élèves à dépasser les idées reçues pour écouter leurs envies et exploiter leurs qualités personnelles au moment de construire leur parcours scolaire et professionnel.
 

Programme :

  • Introduction
  • Deux interventions d'expertes
  • Questions/réponses entre le public et les intervenantes

Intervenantes :

  •    Hélène Conway-Mouret– Marraine de l’association « les chemins de la réussite », Vice-Présidente de la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes du Sénat.
    Sujet traité : Promouvoir l’égalité des chances et combattre les déterminismes sociaux.
  • Catherine Brennan – Experte sur l'égalité femmes-hommes, Co-responsable du groupe « Femmes en transition » au sein de PWN Paris, Chercheuse de talents en développement durable/RSE chez Birdeo.
    Sujet traité : Partage d’expérience d’un parcours « atypique » : oser se faire confiance, écouter ses envies et exploiter ses qualités. 

Aurélie Thiollier & Julie Ceresne (Parents d’élèves de 3ème, déléguées et élues FCPE siégeant au Conseil d'Administration pour le collège).

 

Quelques références sur le sujet

 – Thomas Pesquet : « Le plus grand obstacle à la réussite est l’autocensure".
Propos recueillis par Laure Belot. Article publié le 7/01/2019 sur "Le Monde" Campus en ligne.

– « L’évolution des intentions d’orientation et du choix professionnel au cours du collège : l’impact du genre et de l’origine sociale », septembre 2016, par Pierre VRIGNAUD (Professeur de Psychologie de l’Orientation émérite. Université Paris-Ouest Nanterre La Défense. Centre de Recherche sur le Travail et le Développement (EA 4132) CNAM/INETOP).

– Comment l’école française aide-t-elle les élèves à construire leur orientation ? Cnesco (2018). Dossier de synthèse. 

Dont il ressort, entre autres, que :

“ Les jeunes femmes sont particulièrement concernées par le renoncement : 78% des filles ont renoncé à une orientation envisagée, contre 64 % des garçons.
Les résultats de recherches montrent que les élèves :

  • sont conscients que la réussite académique future ne dépend pas que du niveau scolaireactuel mais que l’origine sociale aura un impact, direct ou indirect ;
  • surestiment le rôle de ces inégalités, ce qui les conduit donc à sous-estimer leur réussite académique future.

Les recherches montrent également que les stéréotypes sont également présents chez les professionnels de l’orientation et peuvent ainsi renforcer l’autocensure des élèves.

 « Inégalités d’orientation et de diplômation. Des inégalités qui viennent se rajouter aux autres », Cnesco, 2016. Extrait de "Comment l'école amplifie-t-elle les inégalités sociales et migratoires ? » Rapport scientifique.
« Les inégalités sociales d’orientation (…) se cumulent avec celles des résultats scolaires. Ainsi, la probabilité d’accéder à une seconde générale ou technologique est deux fois plus importante pour un élève issu de milieu favorisé que pour un élève issu de milieu défavorisé (à notes égales obtenues au contrôle continu en français et en mathématiques, DEPP). » 

– L’orientation des jeunesavril 2018. Avis du Conseil économique, social et environnemental (CESE) présenté par Mme Laure DELAIR et M. Albert RITZENTHALER, rapporteur.e.s au nom de la section de l’éducation, de la culture et de la communication.

« Choix d’orientation et origine sociale : mesurer et comprendre l’autocensure scolaire », 2014. Rapport réalisé par Nina Guyon et Elise Huillery pour Sciences Po Paris en partenariat avec le Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques.


– La communauté #LesIntrépides regroupe des femmes qui évoluent dans des secteurs qui manquent de talents féminins.
De nombreux témoignages inspirants !