Spectacle « A la Promesse de l’aube » pour les 3e4 et 1ère2 au théâtre de l’Œuvre

Jeudi 19 mai, des élèves de Madame Dehamel, professeure de Lettres, ont assisté à la magnifique représentation de La Promesse de l’aube, adaptée de l’œuvre de Romain Gary.

Des élèves de 3e4 et 1ère2 avec leur professeure de lettres, Madame Dehamel
Théâtre de l’Œuvre, au 55 rue de Clichy, à proximité du lycée

« Avec l’amour maternel, la vie vous fait à l’aube une promesse qu’elle ne tient jamais ».
« Romain Gary raconte sa jeunesse, son déracinement, sa relation à sa mère qui l’élève seule. Elle rêve de grandeur pour lui. Il n’aura de cesse d’essayer d’être à la hauteur de ce rêve.
Passant de la mère étouffante d’amour à la femme de ménage espiègle, du grand De Gaulle à une galerie de petits parisiens qui traversent la terrible guerre, Franck Desmedt retrace avec virtuosité l’itinéraire de l’un des auteurs les plus mystérieux, le seul à avoir obtenu deux fois le Prix Goncourt. « © Théâtre de l’Œuvre

https://www.theatredeloeuvre.com/la-promesse-de-laube-de-romain-gary/

A l’issue du spectacle touchant et drôle à la fois, nos élèves ont eu la chance de profiter d’un « bord de plateau » et ont ainsi pu bénéficier d’un temps d’échange privilégié avec Frank Desmedt. Ils l’ont chaleureusement félicité pour son interprétation exceptionnelle ; ses modulations de voix, qui lui permettent d’incarner à merveille différents personnages, les ont particulièrement impressionnés.

Très belle exposition « Regarde-moi dans les yeux » réalisée en SVT, à découvrir dans le hall du lycée

Regarde-moi dans les yeux

Dans le cadre du programme de SVT, en lien avec l’étude du rôle de l’être humain dans l’érosion de la biodiversité, les élèves sont invités à participer au projet créatif Regarde-moi dans les yeux, encadré par Mme Renaud, professeure de SVT.

Chaque élève de la classe de 2nde2 de 2019-2020 et de 2nde9 de 2021-2022 a choisi un animal dont l’espèce est menacée par les activités humaines et a dessiné son regard.

Leurs regards nous invitent à penser le monde de demain.

Dessin de zelia Boudié, de Seconde 9

Bonne visite !

Vous retrouverez dans l’exposition les dessins de :

Jean ABLARD, Lola AMIEL, Clara ASTESANA, Raphael BAUM, Jeanne BERAUDY, Anaïs BOHN, Iris CARRIER, Eva CAVANNA, Laurene COURTY, Alice DANSERT, Camille DE MONTS DE SAVASSE, Jil DECHAMBRE CARLETTI, Julie DEKEYSER, Fanfan DERAI, Joachim FOCO, Gregoire GENUIT, Ludivine GILLERON, Louve GROSJEAN DUCATEAU, Nour HELIN, Arthur HOHL, Shana ILIE, Justine LACHIEZE, Lorette LEBREC, Natacha LOPEZ ZAPATA, Gabriel MAILLOT PAGES, Héloïse MATHIEU, Neoma MATI BACELAR, Thomas MOURET, Léa N’DRI, Jonathan NKOKO LUWANU, Louis PAILLER, Margot POULLE, Anaïs SANNIER, Ba Mohamadou TANDIAN, Anouk VERCKEN DE VREUSCHMEN, Nino YOMBO

Et Brayan BADAMIE, Sunny BARDELLI, Keren BENCHETRIT, Rafael BOMPOIL, Zelia BOUDIE, Joséphine BRIAND, Sophie CAMP, Juliette CARREZ, Mila CAUS JANSELME, Alexandra CHABANE, Laurine CHRISTOPHE KOMARA, Abdel Hafiz DIALLO, Martin ESCHALIER, Angèle FERME, Vincent HAUMESSER, Alexander JEMMETT, Bintou KARAMOKO, Sacha KEFF, Emile KUBUSIAK, Antonina LE BER, Ines LEPOIX, Jeanne LOCHE, Arthur MARCHAND, Nils MICHEL HOARAU, Chloe MINTJAMLA DONGMO, Jeanne MOGLIA, Gabriel PARRADO MIRANDA, Armanec PELLETIER, Antonina PERDRIEL VAISSIERE, Inès PICARD DEYME, Hannah PRIGENT, Rubens QUATREFAGES LENFANT, Felix RAYMOND, Maximilien ROGIR, Una TRIVUNCIC

CR de Madame Renaud, professeure de SVT

Visite de l’exposition « Entre tes yeux et les images que j’y vois »

Dans le cadre du programme « Femmes, féminité, féminisme » en spécialité Hida de terminale, les élèves de madame Cavaleri, professeure d’espagnol et d’Hida, et de monsieur Jehan, professeur d’histoire-géographie et d’Hida, ont visité l’exposition « Entre tes yeux et les images que j’y vois » (un choix sentimental) à la Fondation d’entreprise Pernod Ricard.

Accueil du groupe par Inès Huergo, chargée des publics, en présence de deux des artistes exposées

La Fondation cherche à toucher de jeunes publics en programmant des créateurs et créatrices qui entrent sur la scène artistique. Elle oriente sa politique à l’endroit des femmes artistes. La nouvelle exposition met ainsi en lumière neuf jeunes artistes dont sept femmes.

Les élèves ont découvert les œuvres de ces neuf artistes, diplômés de l’école des Beaux-Arts de Paris et réunis autour d’un projet collectif reposant précisément sur leur connivence fondée au sein de l’ENSBA.

Les artistes exposés ont été invités par les commissaires Anaëlle Pingeat et Sophie Vigourous à rassembler dans une vitrine, en regard de leur œuvre, divers objets – carnets, dessins, notes, etc. Ces vitrines constituent des cartes mentales permettant de comprendre la genèse des œuvres exposées. Les commissaires ont voulu faire dialoguer le processus créatif et la réalisation finale, autrement dit réconcilier le concept et l’objet, dans une volonté de proximité des œuvres présentées.

Vitrine en regard des œuvres des artistes
L’artiste Nathanaële Herbelin commente son tableau Augustan, 2012
L’artiste Christine Safa commente son tableau Le lac de deux visages, 2021


En même temps, ces objets par leur diversité identifient des singularités, chaque artiste s’appuie sur des balises qui ne sont pas interchangeables. Si ces dernières dévoilent l’intime d’une création, une inconnue demeure, comment passe t-on à la réalisation définitive, autrement dit au tableau exposé ?

Le dialogue avec les artistes ouvre sur une autre dimension de cette création, les matériaux et leur « autonomie », tout n’est pas prévisible, l’œuvre se révèle en se matérialisant. Une dernière dimension est abordée, celle du temps de l’exposition avec le spectateur qui est lui aussi un révélateur. Exposer c’est ainsi apprendre sur son tableau et sur soi-même nous disent les trois artistes, que nous avons rencontrées. On comprend alors pourquoi toutes les trois ont insisté sur la fragilité de l’artiste et sur son besoin d’encouragement et d’échange.

Nos élèves ont vraiment apprécié de rencontrer ces trois artistes exposées dans la galerie. Ce moment a donné lieu à de riches échanges autour des œuvres des artistes et du parcours scolaire des jeunes peintres qui ont manifesté leur volonté de désacraliser le concours d’entrée à l’ENSBA. Ces instants artistiques partagés feront peut-être naître de nouvelles vocations chez certains de nos élèves.

Exposition en cours « Entre tes yeux et les images que j’y vois »

Entrée gratuite du Mardi au Samedi 11h-19h Nocturne jeudi 11h-21h Lundi sur rendez-vous

Pour découvrir l’exposition ou prolonger la visite : vues de la galerie, visite virtuelle et vidéo de Tim Eitel questionnant les artistes “Comment faire un film sur vous ?”

https://www.fondation-pernod-ricard.com/evenement/exposition-entre-tes-yeux?page=1

La fondation Pernod Ricard

Fondation au 1, Cours Paul Ricard – Paris 8ème ( à côté de la gare Saint-Lazare)

Pour en savoir plus sur la Fondation

https://www.fondation-pernod-ricard.com/la-fondation

CR de M.Jehan, professeur d’histoire-géographie et d’Hida

Sortie de la classe de 1ère1 : « La Cantatrice chauve » au théâtre de la Huchette !

Les élèves de Madame Viennot-Franca, professeure de Lettres et d’Hida ont eu la chance d’assister à la 19470ème représentation de La Cantatrice chauve, dans le célèbre et mythique théâtre de la Huchette, « le plus petit des grands théâtres » au 23 rue de la Huchette dans le 5ᵉ arrondissement de Paris.

Les élèves de 101 et leur professeure, Madame Viennot-Franca, devant le théâtre de la Huchette le 22 avril
Vif succès pour les artistes qui ont suscité l’adhésion de leur public, dans une salle encore comble ce soir-là !

Pièce emblématique du théâtre de l’absurde, la Cantatrice chauve est difficile à résumer car elle n’a pas de réelle intrigue mais des personnages hauts en couleur : Les Smith, famille traditionnelle londonienne, reçoivent les Martin; un capitaine des pompiers leur rend visite et va reconnaître en la bonne Mary, une vieille amie. Cette œuvre est « une autopsie de la société contemporaine par le truchement de propos ridicules de banalité » que tiendront les personnages.

Une très belle soirée pour nos élèves qui ont apprécié le jeu épatant de tous les acteurs et la drôlerie irrésistible de nombreuses répliques.

https://www.theatre-huchette.com/spectacles-a-laffiche-ce-soir/

Les groupes HGGSP de terminale ont assisté à la projection « De nos frères blessés » au Louxor

Dans le cadre du Projet Algérie 1962-2022, les élèves de Terminale des groupes de l’option Histoire Géographie Géopolitique Sciences Politiques (HGGSP) de Madame Noesser et Monsieur Louaas se sont rendus mercredi 20 avril et vendredi 21 avril au Cinéma Le Louxor pour assister à une projection particulière du film De nos frères blessés du réalisateur Hélier Cisterne.

Un des groupes HGGSP2 de Madame Noesser

De nos frères blessés de Hélier Cisterne (2022) est une adaptation libre du roman éponyme de Joseph Andras pour lequel il obtint le prix Goncourt du premier roman en 2016 mais refusa de le recevoir.

Le film retrace la vie du militant communiste et anticolonialiste Fernand Iveton (superbement interprété par Vincent Lacoste) qui fut le seul pied-noir guillotiné – on peut dire pour l’exemple – le 11 février 1957 à l’âge de 30 ans en raison de son engagement auprès du FLN, mouvement qu’il a rejoint après la dissolution du Parti Communiste Algérien. Il était à l’origine d’un projet de sabotage dans son usine par une petite bombe qui devait exploser après le départ des ouvriers mais qui a été désamorcée par un contremaitre. Elle n’a donc fait aucun mort et ce sabotage visait à couper le courant électrique à Alger. Son recours en grâce a été refusé par René Coty après l’avis défavorable du garde des Sceaux de l’époque, François Mitterrand.


Le film alterne ce fait historique oublié avec son histoire d’amour avec Hélène (Vicky Krieps) d’origine polonaise… et farouchement anti-communiste ! La photo est superbe et le montage d’une très grande subtilité. Une page méconnue de la guerre d’Algérie, sujet toujours très sensible de nos jours.

Le cinéma Louxor

CR de Madame Calvez, professeure documentaliste

Des élèves de 1ère et Tle, scientifiques en herbe, au congrès de MATh.en.JEANS

Les 1er et 2 avril, douze élèves de classes de premières et terminales du lycée ont participé avec leurs professeurs de mathématiques, MM. Saglio et Sinturel, au congrès MATh.en.JEANS qui se tenait à l’école CentraleSupelec (Paris-Saclay).

Les élèves ayant participé au congrès MATh.en.JEANS et l’un de leurs professeurs
L’école CentraleSupelec (Université Paris-Saclay).

Ce congrès constituait le point d’orgue de l’atelier Math.en.Jeans du lycée, qui s’est tenu toutes les semaines depuis octobre et pendant lequel les élèves ont travaillé sur plusieurs sujets de recherche en mathématiques intitulés « le devin polynomial », « des rubans et des ciseaux », « triangles de 0 et de 1 », … Trois sujets ont été présentés en public par le lycée Jules Ferry lors du congrès. D’autres sujets ont été exposés sur le stand du lycée.

Ces deux journées, pendant lesquelles nous avons assisté à plusieurs conférences et échangé avec d’autres établissements d’Ile-de-France sur leurs thèmes de recherche ont été un succès. Un nouvel atelier Math.en.Jeans sera organisé l’an prochain au lycée.

Les élèves des lycées Jules-ferry et Darius Milhaud (Kremlin-Bicêtre)

CR de MM. Saglio et Sinturel, professeurs de mathématiques

Jules-Ferry fête son carnaval !

Le CVL et l’équipe du vie scolaire ont organisé jeudi 31 mars leur carnaval annuel pour la plus grande joie de tous. Nos élèves ont rivalisé d’originalité et d’ingéniosité pour confectionner leurs costumes en vue de défiler sur le podium.

La manifestation s’est déroulée dans une ambiance festive, au rythme des chansons de notre talentueux groupe musical qui a réussi à faire danser petits et grands. Un moment de convivialité précieux et inoubliable !

Les groupes

Un grand bravo à tous !!!

Photos de M.Couchi, CPE

Le BAL ouvre ses portes au lycée Jules Ferry !

Visite guidée de l’exposition « Judith Joy Ross-Photographies 1978-2015 » pour les enseignants le mardi 19 avril à 17h30.

Et accueil des classes du lycée Jules Ferry, gratuitement, le mardi 19 avril 2022 pour guider les élèves dans l’exposition.

LE BAL un lieu culturel proche du lycée http://www.le-bal.fr

– Les activités pédagogiques du BAL avec La Fabrique du Regard
https://www.le-bal.fr/lafabrique-du-regard
– La plateforme numérique Ersilia du BAL
https://www.ersilia.fr/authentification

Professeure référente et coordonnatrice : Mme Viennot-Franca

VENIR AU BAL
6, IMPASSE DE LA
DÉFENSE
75018 PARIS
+33 (0)1 71 72 25 25
WWW.LE-BAL.FR

Célébrations de la fin de la guerre d’Algérie au Lycée Jules-Ferry 1962 – 2022

Grâce à l’ONAC-VG (Mr Serrurier, Mr Salvat, Mme Boulahis ), ce mercredi 9 mars de 13h à 16h, les élèves de 3ème de Madame Epelbaum (Histoire) et Madame Dehamel (Français) ainsi que les élèves de la première 103 de Madame Plus (Français) et Madame Cuirot (Histoire) ont eu la chance de pouvoir écouter les témoignages d’anciens participants à la guerre d’Algérie. Au nombre de cinq, présentant une pluralité de points de vue, ils ont fait revivre l’histoire de ce conflit encore tabou en France, ils ont éclairé les élèves sur des aspects méconnus de cette période troublée.

Ce débat a été introduit par notre proviseure, Madame Boury, qui a rappelé l’urgence et l’importance du devoir de mémoire pour les élèves afin de continuer à porter les valeurs de la République française d’égalité, de fraternité et de liberté et ainsi perpétuer un message de paix plus que jamais nécessaire.

Etaient présents : Madame Lalia Ducos, Monsieur Jean-Paul Ducos, Monsieur Jean-Frédéric Guischard, Monsieur Messaoud Kafi et Madame Jaqueline Gozland .

Les élèves ont ensuite pu poser des questions qui se sont révélées très pertinentes. L’émotion était palpable dans cette salle 300 située au dernier étage du lycée, baignée par le soleil en cet après-midi.

Une équipe de France 2 est venue filmer cette intervention car le devoir de mémoire sur la guerre d’Algérie n’en est encore qu’à son début dans les lycées français.

Un grand merci aux responsables de l’ONAC-VG sans qui de telles interventions auprès des élèves ne seraient pas possibles : Monsieur Serrurier, Monsieur Salvat, Madame Boulahis et Monsieur l’inspecteur Stéphane Vrevin qui a pris la parole en début de séance pour rappeler l’importance de l’histoire à l’école pour former les citoyens de demain.

Les témoins par ordre de prise de parole :

Les élèves ont pu ensuite discuter avec les témoins qui se sont montrés très chaleureux avec eux.

Les équipes de France 2

CR de Mme Calvez, professeure documentaliste au CDI lycée

Forte mobilisation de nos élèves pour le 8 mars !

Toute notre communauté scolaire a pu célébrer la Journée internationale des droits des femmes grâce à un travail de grande qualité, réalisé par le groupe Histoire des arts de terminale et la classe de seconde 9 option Hida.

Pour célébrer la Journée internationale du 8 mars, les élèves du groupe HIDA de terminale ont conçu avec leur professeure, Mme Cavaleri, un journal « La gazette de Juliette Ferry ».

Magazine créé avec Madmagz.

Les élèves de seconde 9 ont réalisé des affiches pour dénoncer et déconstruire ainsi les stéréotypes de genre. Ce travail a été mené avec leurs professeures, Mme Cavaleri en Hida et Mme Renaud en SVT.

Tout au long de la journée, les élèves se sont relayés pour distribuer au sein du lycée et à ses abords « La gazette de Juliette Ferry » et des stickers réalisés à partir des affiches. Ils ont remporté un vif succès !

Les professeures documentalistes se sont jointes à l’événement en exposant dans les CDI les réalisations des élèves tout en proposant à leur public une sélection variée de ressources thématiques. Des séances pédagogiques ont été mises en place afin de valoriser les travaux des élèves.

Bravo à toutes et tous pour les travaux réalisés et merci à toute la communauté scolaire pour le soutien et l’intérêt accordés à cette manifestation !

Une soirée au théâtre pour les 3e2 et un atelier d’initiation

Les 3e 2 ont étudié Rhinocéros, la nouvelle d’Eugène Ionesco, avec Mme Levieux, afin de comprendre comment dénoncer les travers de la société par le biais de la littérature; Pour donner vie à cette réflexion, les élèves et leurs enseignantes se sont rendus lundi 07 février, au théâtre de l’Essaïon, dans le quartier du Marais, et ont eu la chance d’assister à une formidable représentation mise en scène par Catherine Hauseux et admirablement interprétée par le comédien Stéphane Daurat, seul en scène. L’occasion aussi, pour eux, de comprendre comment scénariser et mettre en scène une nouvelle pour le théâtre.

Vendredi 11 février, Stéphane Daurat, le comédien de Rhinocéros, est venu à la rencontre des élèves au lycée pour leur permettre de bénéficier d’un atelier d’initiation au théâtre. Seuls ou à plusieurs, les élèves se sont livrés à des exercices d’improvisation avec énormément d’enthousiasme. Pendant deux heures, le comédien a transmis son amour du théâtre et son plaisir de jouer la comédie.

Tous les élèves, même les plus réticents se sont prêtés au jeu avec un engouement non dissimulé. Peur, colère, amour, gêne, surprise, tristesse, rire… Un très beau moment d’échange, qui nous l’espérons, aura peut-être fait naître quelques vocations.

Compte rendu d’E.Sansonetti, professeure documentaliste du collège

Belle mobilisation pour le forum de l’orientation au lycée Jules-Ferry !

D’anciens élèves actuellement étudiants ont rencontré nos lycéens pour discuter d’orientation. De nombreuses filières d’études et différents secteurs d’activités étaient représentés ce samedi matin.

Des échanges fructueux entre étudiants très motivés et élèves du lycée vivement intéressés !

Forum initié et coordonné par Madame Pastourel, professeure de mathématiques et encadré par des professeurs et l’équipe de vie scolaire. Une rencontre très réussie grâce à la mobilisation de tous : organisateurs, intervenants et participants !

« Journée de la mémoire » en Sorbonne pour nos classes de 3e4 et Tle2

Commémoration anticipée du 80ème anniversaire de la rafle du Vel’ d’Hiv Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité

            A l’occasion de cette commémoration, les élèves de 3e4 et Terminale 2 ont su faire mémoire avec force et émotion, de leurs camarades du Lycée Jules Ferry déportés en 1942, ce vendredi 28 janvier, en Sorbonne.

Intervention de nos élèves de Terminale 2 et 3e4 : Léa, Antoine, Solal et Rose

            Cette journée organisée en partenariat avec le rectorat de Paris et le Mémorial de la Shoah, et portée par le travail de Mme Cuirot et l’investissement de Mme Epelbaum, a permis aux élèves et enseignants de vivre un moment extrêmement émouvant. En effet, durant une heure, Esther Senot, Rachel Jedinak et Arlette Testiler ont livré leur récit personnel de la rafle du Vel d’hiv’, au travers de leurs souvenirs d’enfant. Des témoignages bouleversants dont les élèves ont su prendre toute la mesure.

Témoignages d’Esther Senot, Rachel Jedinak et Arlette Testiler. Médiation assurée par Hubert Strouk du Mémorial de la Shoah

            Cette commémoration a été ponctuée par les magnifiques interprétations de l’ensemble vocal du Lycée La Fontaine : Nuits et Brouillard, La Rue des Rosiers, Le Chant des Marais, La Marseillaise.

Ensemble vocal du lycée La Fontaine

            Et ce fut également l’occasion de rendre hommage à Raphaël Esraïl, Président de l’Union des déportés d’Auschwitz, décédé le 22 janvier.

            Sans nul doute, cette journée du souvenir aura donc su engager nos élèves dans la réflexion du devoir de mémoire, mais aussi leur rappeler l’importance de porter les valeurs de la République.

Crédits photos : élèves de Jules-Ferry et des témoins – Sylvain Lhermie © Rectorat de Paris

CR de Mme Sansonetti, professeure documentaliste du collège

Sortie à la Maison de Balzac pour la classe de seconde 2

Dans le cadre d’un projet de classe annuel “Balzac et la représentation (du corps) des femmes”, les élèves de la seconde 2 de Madame Viennot-Franca, professeure de Lettres et d’Histoire des arts, ont découvert la Maison de Balzac et bénéficié d’une visite guidée de l’exposition Le chef-d’œuvre inconnu. Entre génie et folie.

A leur arrivée, les élèves ont été répartis en 2 groupes : un groupe, encadré par Madame Viennot-Franca, a participé à un atelier artistique dans la bibliothèque du musée puis a visité les expositions permanente et temporaire tandis que l’autre groupe, encadré par Madame Vaninetti, professeure d’anglais, a débuté la matinée par la découverte des expositions avant de s’adonner à des activités artistiques et littéraires.

Ateliers de pratique artistique

Les ateliers autour du Calligramme ont été menés par Angélique Ivanov, intervenante plasticienne du Louvre. Elle a invité nos élèves à explorer des mots et des formes poétiques autour du corps féminin. Après avoir choisi 10 mots évocateurs de la femme (son corps et son identité), les élèves ont pensé à une image poétique pour concevoir un texte. Ils ont ensuite dessiné une forme en lien avec ce texte pour créer leur Calligramme.

Après un temps de réflexion, les élèves se sont lancés avec enthousiasme et détermination dans la conception de leur dessin stylisé.

Le temps a cruellement manqué à nos jeunes artistes en herbe pour achever leur calligramme lors de l’atelier. Ils ont été autorisés par leur enseignante à finaliser leur « Chef-d’ œuvre inconnu » hors temps scolaire.

L’ensemble de leurs productions sera réuni en fin d’année dans un « carnet de voyage » collectif qui illustrera la représentation (du corps) des femmes chez Balzac, en convoquant simultanément les Arts et les Lettres.

Voici un florilège fort prometteur de quelques-unes de leurs réalisations…

Visite des collections permanentes du musée

Les deux groupes ont été guidés dans leur visite des différentes salles du musée : l’un par le directeur, Monsieur Gagneux, l’autre par une conférencière. Ils ont tous deux insisté sur l’universalité de Balzac et souligné son rayonnement aujourd’hui encore dans le monde entier : lire Balzac donne les clés pour comprendre le monde actuel et le fonctionnement de toute société. Ils ont orienté leur présentation des collections permanentes sur la thématique de la création artistique dans l’ œuvre balzacienne pour la mettre en lien avec l’exposition temporaire.

Découverte de l’exposition temporaire « Le Chef-d’Oeuvre inconnu. Entre génie et folie ».

Cette exposition interroge le processus de la création artistique et permet de découvrir ou redécouvrir la nouvelle de Balzac par le prisme de l’art avec des adaptations très libres de différents artistes contemporains comme Picasso, Eduardo Arroyo, Paula Rego ou Jacques Rivette avec son film La Belle Noiseuse.

Oeuvre de Paula Rego, « Painting Him Out », 2011 – inspirée par la nouvelle de Balzac

https://www.maisondebalzac.paris.fr/fr/relations-familiales-et-professionnelles

Exposition Kessaco sur l’Economie Sociale et Solidaire dans le hall du lycée

Cette exposition présente le modèle de l’Economie Sociale et Solidaire, ses valeurs, ses structures, son organisation. Elle aborde également les sujets du développement durable, de l’économie circulaire et du financement solidaire.

Toute l’exposition ici : https://lesper.fr/wp-content/uploads/2020/09/exposition-kessaco.pdf

Exposition proposée et installée par Mme Calvez, professeure documentaliste au lycée

CPGE : PORTES OUVERTES VIRTUELLES 

Le samedi 5 février 2022 de 10h à 12h30

Venez découvrir les classes préparatoires du lycée Jules-Ferry, rencontrer les enseignants et les anciens étudiants et poser vos questions !

2 options pour participer :

–        Connectez-vous sur Zoom le samedi 5 février dès 9h50 en cliquant sur le lien suivant

https://zoom.us/j/95842731942?pwd=d1N5ejZteXZHanEwT3lubnlYTmFldz09

ID de réunion: 958 4273 1942

Code secret: 5N5Xvg

–        Ou bien scannez le QR code de l’affiche ci-dessous

https://lyc-jules-ferry.scola.ac-paris.fr/wp-content/uploads/2022/01/Brochure-JF-20.pdf

Brochure-JF-20

Projet théâtre Artcena / CNSAD en classe de 2nde7

Dans le cadre du parcours EAC « Dans la fabrique des écritures dramatiques » – initié par Artcena en partenariat avec le CNSAD et mené par Madame Viennot-Franca, professeure de Lettres et d’histoire des arts – les élèves de seconde 7 découvrent l’écriture dramatique contemporaine et le jeu théâtral à travers différents événements et actions : soirée de remise du Prix d’écriture dramatique contemporaine d’Artcena, atelier de lecture avec un comédien du CNSAD, atelier d’écriture avec l’auteur choisi par les élèves parmi les lauréats du Prix, participation des élèves à la Nuit de la lecture au lycée et à l’Odéon et représentations théâtrales proposées à la classe tout au long de l’année.

Lancement du projet

Le lancement officiel du projet a coïncidé avec la cérémonie de remise du Prix d’écriture dramatique contemporaine, le lundi 18 octobre, au Conservatoire national supérieur d’art dramatique – Six élèves comédiens, préparés par Robin Renucci, ont lu des extraits des six textes finalistes.

Sous l’égide d’ARTCENA, le jury des Grands Prix a récompensé A la carabine de Pauline Peyrade, publié aux Solitaires Intempestifs pour le Grand Prix de Littérature dramatique et Manger un phoque de Sophie Merceron, publié à l’école des loisirs, pour le Grand Prix de Littérature dramatique Jeunesse.

https://fb.watch/a9M9A3hOQB/

Dorothée Burillon, référente du projet pour Artcena et Aline Jones Gorlin, chargée de communication au CNSAD, sont intervenues au lycée pour présenter les œuvres en lice aux élèves et leur remettre des exemplaires en nombre. Les élèves se sont lancés sans attendre dans la lecture de ces textes variés, engagés, en résonance avec des sujets sociétaux actuels. Ils endosseront ensuite à leur tour le rôle de jurés pour élire leur titre préféré.

Présentation à la classe des titres sélectionnés pour le Grand Prix 2021

Rencontre avec Simon Bourgade, metteur en scène et comédien

Le mardi 16 novembre, les élèves ont eu la chance de rencontrer au lycée le comédien et metteur en scène, Simon Bourgade, ancien élève du CNSAD, venu leur présenter sa pièce « En attendant les Barbares » adaptée du roman de J.M.Coetzee. Ils ont ensuite pu assister à l’une des représentations au théâtre du Vieux Colombier-Comédie Française.

« En attendant les Barbares », spectacle auquel ont assisté les élèves

Spectacle découverte le 16 décembre au CNSAD

Le CNSAD a offert aux élèves une présentation publique d’un spectacle « Sûr je l’ai », réalisé par des étudiants en théâtre de dernière année et dirigé par Thomas Scimeca. Spectacle enlevé et parfois burlesque qui a conquis nos jeunes.

Avant la représentation, nos élèves ont été accueillis dans les salons de ce lieu prestigieux.

https://cnsad.psl.eu/

Sortie théâtre le 24 septembre à l’Odéon

La classe a assisté à un spectacle de grande qualité « Comme tu me veux » de Luigi Pirandello avec une nouvelle traduction française et une scénographie de Stéphane Braunschweig, au théâtre de l’Odéon.

Teaser du spectacle « Comme tu me veux » à l’Odéon

Sortie théâtre en CPGE au Café de la danse – Festival don Quijote

A la fin du Concours blanc, petite escapade le 14 décembre avec des étudiants hispanisants de Khâgne de Jules-Ferry au Café de la danse, pour assister à l’une des dernières pièces offertes par le Festival don Quijote cette année : La batalla de los ausentes, de la compagnie La Zaranda.

Trois survivants d’une guerre dont personne ne se souvient, qui continuent de lutter contre l’oubli collectif envers et contre tout. Un combat aux échos très moderne qui n’était pas sans rappeler celui d’un certain don Quichotte.

CR de M.Bergerault, professeur d’espagnol en CPGE

Sortie théâtre en CPGE à l’institut Cervantes

Juste avant le Concours blanc, souvenir d’une belle sortie théâtre à l’Institut Cervantes, le 2 décembre, avec quelques élèves hispanisants de la Prépa Jules-Ferry (HK et KM).

Au programme, Quijote, une pièce pour marionnettes créée par l’excellente compagnie Bambalina. Les épisodes les plus marquants du roman de Cervantes y étaient repris dans une mise en scène presque muette mais terriblement évocatrice, où chaque ombre et chaque lumière transportaient le spectateur dans l’univers toujours aussi familier et attachant du Chevalier de la Triste Figure et de son fidèle écuyer.

http://bambalina.es/espectaculos/quijote

CR de M.Bergerault, professeur d’espagnol en CPGE

4 classes du lycée inscrites dans le dispositif « Lycéens et apprentis au cinéma »

Sélection Lycéens au cinéma- Paris © CIP, CNC, Région Île-de-France, Académie de Paris

Dans le cadre du dispositif « Lycéens et apprentis au cinéma », 4 classes du lycée – la Snde 5 de Madame S.Levieux, la 1ère 3 de Madame M.Plus, la 1ère 5 de Madame M.Torrès et la 1ère 7 de Monsieur T.Louaas- auront la chance cette année de découvrir 3 films de grande qualité qui contribueront à développer leur culture cinématographique : LA LEÇON DE PIANO, THE BIG LEBOWSKI et PETIT PAYSAN.

Première projection du cycle les 25 novembre et 14 décembre avec LA LEÇON DE PIANO de Jane Campion / Nouvelle-Zélande, Australie – 1993 – 2h01 – couleur avec Holly Hunter, Harvey Keitel et Sam Neill.

Film qui n’a laissé aucun élève indifférent et qui, en suscitant de nombreuses réactions au sein des classes, a aiguisé l’esprit critique de nos jeunes spectateurs.

Les projections ont lieu au Cinéma des cinéastes (réseau des Cinémas Indépendants Parisiens), proche du lycée, avenue de Clichy.

https://cinema-des-cineastes.fr/

Dispositif « Lycéens et apprentis au cinéma » – Région Île-de-France, CNC, CIP, Académie de Paris.

http://www.cip-paris.fr/

La classe de 1ère2 visite la Conciergerie : projet pour la Nuit de la lecture 2022

Les élèves de 1ère 2, encadrés par madame Dehamel, leur professeure de lettres, madame Gautier, professeure d’allemand et madame Mazokopakis, professeure documentaliste se sont rendus lundi 6 décembre à la Conciergerie où ils ont suivi le Parcours Révolutionnaire, proposé par notre conférencière.

Notre guide nous a accueillis dans la salle des Gens d’Armes avant de nous mener dans les cuisines pour nous présenter l’histoire de la Conciergerie, à la fois demeure royale et prison, au cours des siècles.

Salle des Gens d’armes où se déroulera la Nuit de la lecture 2022

Nos citoyens sont fin prêts à pénétrer dans la prison révolutionnaire. Ils découvriront différentes salles dont la « salle des Noms », où figurent sur les murs les noms de 4000 personnes jugées par le Tribunal révolutionnaire entre 1793 et 1795.

Notre parcours s’est achevé dans la cour des femmes qui servait aux promenades des prisonnières pendant la journée.

Cette visite s’inscrivait dans un projet de classe autour du quarantième anniversaire de l’Abolition de la peine de mort. Le Centre des monuments nationaux a sélectionné notre classe pour la faire participer aux Nuits de la Lecture 2022 à la Conciergerie.

Les élèves, très motivés par le projet, ont choisi et travaillé avec leur enseignante des extraits d’œuvres engagées dans la lutte pour l’abolition de la peine de mort. Ils s’installeront dans la Conciergerie le vendredi 20 janvier après-midi, en compagnie d’autres classes parisiennes, pour y lire leurs textes devant un public de visiteurs du musée. Ils deviendront ainsi, le temps de cette manifestation, de véritables « passeurs de culture ».

Atelier « Science et cuisine » au collège

L’atelier Science et Cuisine du Collège Jules Ferry permet aux élèves de Sixième d’acquérir, de façon ludique, des connaissances sur les aliments, leur origine, leur fabrication (transformations biologiques, réactions chimiques), la nutrition, de comprendre les mécanismes du goût, de travailler en équipe…

Le thème des deux premiers ateliers était la couleur des aliments. Les élèves de 6ème1 ont ainsi réalisé une chromatographie pour séparer et identifier les pigments des feuilles d’épinards, choisi des boissons et aliments selon leur couleur.

L’atelier est animé par Mme Renaud, professeure de SVT, et a lieu tous les jeudis des semaines B de 14h25 à 15h20.

Choix de boissons colorées
Broyage de feuilles d’épinards afin d’en extraire les pigments

Compte rendu de Madame Renaud, professeure de SVT

Projet « Minéralogie et métiers d’art »

Le projet Minéralogie et métiers d’art en Première spécialité SVT est articulé autour de trois grands axes :

  • Axe scientifique : comprendre les conditions de la formation des minéraux
  • Axe artistique : sublimer la beauté des trésors minéraux de la nature
  • Axe de l’orientation : découvrir des métiers à la croisée des sciences et de l’art (gemmologue, chercheur, joaillier, horloger, etc.).

Dans le cadre de ce projet, les élèves de 1SVTG3 ont réalisé une sortie à l’école des arts joailliers le mercredi 10 novembre au cours de laquelle ils ont assisté à une visite guidée de l’école, participé à un atelier de découverte des pierres animé par deux gemmologues et découvert l’exposition temporaire Le bijou dessiné.

Une conférencière de l’école des arts joailliers présente le résultat d’un travail de recherche sur les diamants
Les élèves manipulent et observent des gemmes lors de l’atelier de découverte des pierres : ici, un péridot

Ils ont également travaillé en travaux pratiques en classe sur le processus de cristallisation en produisant leurs propres cristaux.

Photographie prise à la loupe binoculaire par Inès de ses cristaux de sulfate de cuivre (grossissement x 40)

Prochainement, les élèves assisteront à une conférence de cette école et dessineront des cristaux en classe.

Compte rendu de Madame Renaud, professeure de SVT

Sortie de la classe de 3e4 au Mémorial des Martyrs de la Déportation

Lundi 08 novembre, la classe de 3e4 s’est rendue au Mémorial des Martyrs de la déportation, sur l’Île de la Cité, avec Mme Epelbaum et Mme Sansonetti. La matinée a été consacrée à la visite et la présentation du Mémorial, guidée par une réflexion sur le devoir de mémoire, ainsi qu’une intervention sur la Shoah, les déportations depuis le sol français et les différents camps.

Après un pique-nique au soleil, les élèves ont assisté à la projection d’un documentaire dans l’auditorium de l’Hôtel de Ville. Le documentaire présentait le camp de concentration de Terezin en Tchécoslovaquie. A l’occasion d’une visite de la Croix Rouge organisé par le Reich, une représentation de l’opéra Brundibar , chanté par les enfants du camp, avait eu lieu. Cette visite filmée était ensuite devenue un outil de propagande nazie afin de présenter le camp comme une colonie juive modèle. Une des enfants du chœur, rescapée du camp, y apporte son témoignage.

Cette journée fut conclue par un concert d’une heure donné par trois musiciens (piano, violoncelle, clarinette). Les berceuses interprétées étaient toutes des partitions écrites clandestinement dans les camps de concentration.

Les élèves ont pu s’entretenir avec la réalisatrice du documentaire Les enfants de Terezin et le monstre à moustache. Henriette Chardak y questionne Ela Stein, rare survivante de ce camp. Ela interprétait, à Terezin, le chat, dans l’opéra Brundibar, joué par les enfants juifs internés.

CR Mme Sansonetti

Projet Algérie

EXPOSITION IN SITU – GUERRE D’ALGÉRIE . PARIS, 17 OCTOBRE 1961 – 17 OCTOBRE 2021

Le 17 octobre 1961, une manifestation pacifiste est organisée par le FLN, à Paris, en réaction aux mesures discriminatoires du préfet Maurice Papon, imposant un couvre-feu à tous les Algériens.

Ce jour-là, la police réprime les manifestants dans un déferlement de violence, allant jusqu’à jeter des gens dans la Seine depuis plusieurs ponts parisiens. C’est également 11 538 Algériens qui sont alors interpellés dont 9 000 parqués, sans soins, au Palais des Sports. Le bilan estimé est de 200 morts et 400 disparus.

Une exposition réalisée par Mme Epelbaum et Mme Sansonetti a été accrochée dans les halls du lycée et du collège, relatant les faits au travers des unes de presse du 17 octobre 1961.

L’exposition met également en lumière les unes du 17 octobre 2011, dans lesquelles François Hollande déclarait que la « la République reconnaît avec lucidité « la répression sanglante » des manifestants. La funeste et célèbre photo de jean Texier « Ici on noie les Algériens » est également exposée et expliquée.

La funeste et célèbre photo de jean Texier « Ici on noie les Algériens » est également exposée et expliquée.

L’exposition restera en place du 12 octobre au 15 novembre.

CR de Mme Sansonetti

Tim Crouch et Catherine Hargreaves rencontrent nos khâgnes au lycée

Vendredi 22 octobre : les khâgnes rencontrent le célèbre dramaturge britannique Tim Crouch et la metteuse en scène / traductrice Catherine Hargreaves pour parler de la pièce Moi, Malvolio, jouée en ce moment au Théâtre 14. Les étudiants anglicistes en particulier se sont régalés de ces échanges authentiques sur ce que le théâtre signifie aujourd’hui, dans la langue de Shakespeare (et de Malvolio !).

CR de M.Alliot, professeur d’anglais en CPGE

La classe de seconde 3 a visité l’exposition « Un combat capital » au Panthéon

Visite de l’exposition « Un combat capital » – 40 e anniversaire de l’abolition de la peine de mort-

et découverte du Panthéon pour les élèves de la classe de seconde 3, le jeudi 21 octobre

Dans le cadre d’un travail autour de l’abolition de la peine de mort, les élèves de seconde 3 de Madame Levieux, professeure de lettres et en présence de leur professeur d’EPS, Monsieur Sagelas, ont bénéficié d’une visite guidée de l’exposition « Un combat capital » au Panthéon.

Cette exposition a permis à nos élèves de découvrir les grandes étapes du combat mené pour l’abolition de la peine de mort, depuis ses débuts en Italie à la fin du XVIIIème siècle jusqu’à nos jours, dans le monde entier, à travers différents documents – photos, écrits, objets, extraits audiovisuels (dont le discours de Robert Badinter le 17.09.1981 à l’Assemblée nationale), interviews, coupures de presse, etc. Une exposition très intéressante qui aura suscité nombre de réflexions et discussions au sein de la classe.

Les Khâgnes ont assisté au spectacle « Illusions perdues »au théâtre de la Bastille

Les deux classes de Khâgne du Lycée Jules Ferry ont eu la possibilité d’aller au Théâtre voir la nouvelle création de Pauline Bayle: une mise en scène moderne et vivifiante des Illusions perdues de Balzac. Une théâtralité épurée, un jeu scénique à l’état brut et surtout un beau moment de partage autour de ce texte au programme du concours !

Crédits galerie photos Simon Gosselin

CR de Mme Vareille, professeure de lettres en CPGE

A tous nos élèves et étudiants : relevez le Challenge INKTOBER 2021 lancé par l’équipe de SVT

 Dans le cadre de l’année de la biologie, l‘équipe de SVT vous propose de relever, ensemble, l’INKTOBER CHALLENGE. »Ink » (de « encre ») et « tober » (pour « octobre) qui consiste à dessiner un dessin par jour du mois d’octobre, le thème imposé pour ce challenge est la biodiversité. Une liste de 31 êtres vivants vous est proposée. Choisissez un ou plusieurs noms et réalisez une illustration en respectant le cadre imposé. Tout est indiqué dans l’affiche ci-dessous.

Affiche-INKTOBER_Challenge_2021_SVT-VF

Profitez des vacances d’automne pour prendre le temps de dessiner. Nous attendons créations (tout ou partie de l’être vivant) avec enthousiasme. A vos feutres, stylos, plumes… L’équipe de SVT.

Lancement du Prix Folio des lycéens 2021-2022

Cette année, les élèves de la classe 103 de madame Marina Plus, professeure de lettres et d’histoire des arts, vont participer au Prix Folio des lycéens 2021-2022 et devenir jurés littéraires. Ils ont découvert la sélection des six ouvrages en lice et ont partagé la lecture des incipit . A présent, ils vont se lancer dans la lecture de ces romans, en classe, au CDI ou à la maison, au gré de leurs envies et inspirations…

Différentes activités et temps forts sont prévus tout au long de l’année : rédactions de critiques individuelles ou collectives, réalisation de book trailers, rencontres avec les auteurs de la sélection… Les élèves pourront aussi composer à la manière des libraires de « Petits mots » sur leurs coups de coeur pour une exposition en fin d’année dans la Librairie de Paris.

Intervention de Béatrice Madrid, responsable de projets de communication pour la Librairie de Paris-Gallimard.

L’exposition « Dessine-moi l’écologie » s’installe au lycée

Dans le cadre de la Semaine Européenne du Développement Durable (du 18/09 au 08/10), l’exposition itinérante Dessine-moi l’écologie réalisés par les dessinateurs de presse faisant partie de l’Association Cartooning for Peace est installée dans le grand hall du lycée du mardi 21 septembre au vendredi 1er octobre 2021.

Un mot sur l’association Cartooning for Peace:

Le 16 octobre 2006, Kofi Annan, Secrétaire général des Nations Unies, et Plantu, célèbre caricaturiste du quotidien français Le Monde réunissaient au siège des Nations Unies à New York, douze dessinateurs de presse de différents pays autour d’un colloque d’une journée intitulé « Désapprendre l’intolérance« . De ce colloque est né le réseau Cartooning for Peace / Dessins pour la Paix qui compte aujourd’hui plus de deux cents dessinateurs de presse dans le monde.

Pour les parents, voici le lien vers l’exposition : https://www.cartooningforpeace.org/projetsfr/exposition-itinerante-dessine-moi-lecologie/

Bonne visite à tous !

CR de Yuna Calvez, référente EDD