Le Japon à l’honneur au lycée Jules-Ferry, les 17 et 18 mai

Le Japon a rayonné sur toute la cité scolaire Jules-Ferry !

Le vernissage de l'exposition autour du projet annuel "Paris-Tokyo : tisser des liens" a eu lieu samedi 18 mai au lycée.

Denis Froment, notre chef cuisinier, Cédric Zahra, responsable Sodexo et l'équipe des agents de service nous ont concocté vendredi midi un repas à la japonaise et tous se sont mobilisés pour nous offrir une superbe décoration, qui nous a fait voyager jusqu'au Japon et nous a donné le coup d'envoi à toutes les festivités.

Nous avons accueilli durant l'année scolaire, dans le cadre d'une classe à PAC en 3ème3, Akiyo Kajiwara, intervenante artistique (association Talachiné et affiliée à la MCJP). Elle a intié nos élèves au Furoshiki (art de l'emballage et sensibilisation à l'environnement), au Shibori (technique de teinture japonaise) et au Sakiori (tissage en tissus recyclés). Elle nous a honorés de sa présence tout au long de ce samedi matin.

https://associationtalachine.jimdo.com/

Des travaux d'élèves, réalisés dans le cadre des cours d'arts plastiques d'Anne Charbonneau et en écho aux ateliers artistiques ont été exposés. Le public a pu ainsi découvrir des trompe-l'oeil culinaires, des dioramas, figurines des personnages de Miyazaki en volume, gravures en monotype, origami…

La classe de seconde 6 a présenté son magazine "Japonismes", réalisé dans le cadre de l'enseignement de Littérature et société ( Mmes Badach, Epelbaum et Mazokopakis) ainsi que son recueil d'haikus, conçu par Mme Charbonneau à partir des haïkus composés lors d'ateliers d'écriture, menés par Marie Willaine, animatrice et autrice, pour le Labo des histoires.

L'association ASPP d'arts martiaux a proposé au public des démonstrations de Kobudo (art martial ancien), tout en lui enseignant quelques bases.

 

Les intervenants ont ensuite proposé avec beaucoup d'enthousiasme des séances d'initiation au Kobudo à leur public.

http://aspp.paris/aikibudo-kobudo/

Les nombreux visiteurs ont été guidés dans les différents pôles de l'exposition par des élèves médiateurs et médiatrices (certaines vêtues de kimonos prêtés par Akiyo), qui ont joué leur rôle à la perfection.

Comme le veut la tradition japonaise, les visiteurs ont pu repartir avec une petite grue en origami, et déposer leurs voeux sur des tanzakus. Une matinée riche en événements pour célébrer l'amitié franco-japonaise, thématique de la saison académique 2018-2019.

Détails des projets sur le blog des 3èmes3           https://tokyori.blogspot.com/

Médiation menée avec brio par la 1ère L1, à la Cité de l’architecture, lors de la Nuit des musées

Les élèves de 1ère L1 HIDA sont devenus médiateurs lors de la nuit européenne des musées en investissant les collections de la galerie moderne et contemporaine de la Cité de l’architecture et du patrimoine au Trocadéro. Ils ont choisi de présenter à leur manière la maquette de la Cité de la Muette de Drancy et celle des transformations de Paris avant et après Haussmann. Un projet annuel a été mené dans le cadre du cours d'histoire des arts.  

 

Les élèves ont commencé par étudier les principes de la ville fonctionnelle théorisés dans la charte d’Athènes. Puis, à l’occasion de leur participation au CNRD, ils ont visité le mémorial de la Shoah de Drancy, situé face à la Cité de la Muette. Encadrés par leurs enseignantes – Marie Cuirot, Marina Plus et Hélène Pochet – ils ont réalisé un diaporama sonore de grande qualité, qui a reçu le 3ème prix du jury académique de Paris.

Les élèves ont visité le musée à deux reprises. Ils ont été guidés dans leur découverte des collections par des conservateurs de la Cité et ont ainsi pu approfondir leurs connaissances sur ce grand ensemble préfabriqué, au destin si tragique pendant la Seconde guerre mondiale. La classe a également reçu le prix spécial du mémorial de la Shoah pour l’ensemble du projet ! 

France 3 les a suivis tout au long de leur projet et leur prestation à la Cité de l'architecture & du patrimoine a aussi été filmée. La diffusion de ce reportage est prévue pour la rentrée.

Pour finir, Ils ont chanté devant un public conquis le dernier couplet mémoriel qu’ils ont ajouté à la chanson « Sans y penser », tiré de l’opérette-revue « le Verfügbar aux enfers », composé par Germaine Tillion au camp de « Ravensbrück »(bande-son de leur diaporama).

Les élèves ont débuté la présentation de la maquette des transformations de Paris sous le Second empire par une lecture d’extraits de l’Assommoir et de la Curée de Zola pour situer le contexte – Paris au XIXe transformé par Napoléon III et son maître d’œuvre, préfet de la Seine, le baron Haussmann-.

Ils ont ensuite commenté la maquette en détaillant les principes hygiénistes d'Haussmann, les techniques nouvelles de la révolution industrielle, les grandes percées dans Paris et ont su capter l’attention des visiteurs avec un astucieux clin d’œil à la Tour Eiffel, qu’on aperçoit en arrière-plan.

Leur prestation s’est achevée dans la bonne humeur avec l’écoute d’un extrait musical des « Comptes fantastiques d’Haussmann » (allusion ironique aux Contes fantastiques d’Hoffmann), série de pamphlets composés par Jules Ferry, farouche apposant au coûteux projet haussmannien.

 

   https://www.citedelarchitecture.fr

                                                                                     https://edutheque.citedelarchitecture.fr/  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 4e 4 vous présentent leur magazine « Sur les traces de l’esclavage, d’hier à aujourd’hui »

 

Ce magazine, intitulé "Sur les traces de l'esclavage, d'hier à aujourd'hui"a été réalisé par la classe de 4e4, dans le cadre du cours d'histoire-géographie. Il retrace les différentes formes d'esclavage, de l'antiquité à aujourd'hui. Pour ce projet, les élèves ont été encadrés par madame Epelbaum et madame Chong.

Le magazine a été présenté au concours "La flamme de l'égalité", organisé par Les Ministères chargés de l’Education nationale et des Outre-mer, le Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage (CNMHE) et la Délégation Interministérielle pour la Lutte contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT (DILCRAH).

Pour consulter le magazine dans son intégralité, cliquez ici.