Des élèves de 3e 4 deviennent Ambassadeurs de la mémoire

Au Mémorial de la Shoah, à Paris

Depuis 2015, date du 70e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau, les onze lieux de mémoire de la Shoah en France organisent des manifestations communes chaque 27 janvier, Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité dans les établissements scolaires. Pour ce faire, ils réunissent de jeunes ambassadeurs de la mémoire, porteurs de la mémoire de l’un de ces lieux, à l’occasion d’une rencontre nationale, en les associant aux cérémonies officielles à Paris.

Madame Elpelbaum a porté ce projet en partenariat avec le Mémorial des Martyrs de la déportation de Paris et sa classe de 3e4. Six élèves volontaires sont ainsi devenus porteurs de la mémoire d’un lieu de la persécution, de l’internement, de la déportation mais aussi du sauvetage des Juifs de France, et se sont pleinement engagés dans une démarche de réflexion et de transmission autour des valeurs démocratiques et républicaines.

Dans les pas de Mme Epelbaum, Philomène, Mila, Maxence, Miyako, Alexandre et Isidore, accompagnés d’Arnaud Degrémont-Bernet, médiateur culturel du Mémorial des Martyrs de la déportation, ont poursuivi le travail de recherche de leur enseignante en souhaitant mettre en lumière Estelle Mouflarge, jeune lycéenne de 16 ans au Lycée Jules Ferry, déportée en 1943.

Les élèves ont également eu la chance de rencontrer d’anciennes déportées et rescapées du camp d’Auschwitz-Birkenau, et entendre leur témoignage, Mmes Ginette Kolinka et Julia Wallach. Ils ont participé à la cérémonie officielle au Mémorial de la Shoah en présence la Maire de Paris, Mme Hidalgo, et ravivé la flamme de la tombe du soldat inconnu sous l’arc de Triomphe.

Rencontre avec Julia Wallach

Et leur travail de mémoire continuera encore toute l’année… Avec leur classe, ils assisteront, en avril, à la projection de l’opéra pour enfants écrit par Adolf Hoffmeister et le compositeur tchèque-allemand Hans Krása en 1938, « Brundibár », interprété pour la première fois en 1943 par les enfants déportés du camp de concentration de Theresienstadt en Tchécoslovaquie occupée. En juin, ils se rendront à Lamorlaye, pour visiter le Lebensborn de France, centre de foyers, maternité et crèches nazi créé pour accélérer la création et le développement de la race aryenne.

A jamais imprégnés de cette expérience, les élèves de 3e4 sauront, à coup sûr, continuer à porter et transmettre le message du devoir de mémoire.

Cérémonie du ravivage de la Flamme sous l’Arc de Triomphe

Compte rendu d’Emilie Sansonetti, professeure documentaliste du collège

La 2nde « Cité du théâtre » à la remise des Grands Prix de Littérature dramatique 2020 au CNSAD

Le lundi 12 octobre 2020 à 15 heures, la classe Cité du Théâtre (2nd 2) est partie à la rencontre du CNSAD (Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique) pour assister à la remise des Grands Prix de Littérature dramatique et de Littérature dramatique Jeunesse créés par ARTCENA.

« Cette soirée va nous permettre de débuter notre projet théâtre de cette année : après l’écoute d’extraits lus par les élèves comédiens du CNSAD des textes sélectionnés par ARTENA, nous allons pouvoir lire, écrire et jouer du théâtre …

Continuer la lecture de « La 2nde « Cité du théâtre » à la remise des Grands Prix de Littérature dramatique 2020 au CNSAD »

Projet matrimoine pour les élèves de 1ère histoire des arts

Le groupe de première histoire des arts se lance dans la confection d'un jeu multimédia !
Edith Vallée, auteure du livre Matrimoine de Paris 20 itinéraires, 20 arrondissements et leur professeure Marina Plus leur ont confié la tâche de retrouver dans le 9 ème arrondissement les traces des femmes artistes tombées ou non dans l'oubli.

Il s'agira ensuite de créer un jeu consultable en ligne.

La première séance a eu lieu mardi 3 mars, il s'agissait d'un parcours promenade dans le 9ème.
A suivre donc !