Spectacle « A la Promesse de l’aube » pour les 3e4 et 1ère2 au théâtre de l’Œuvre

Jeudi 19 mai, des élèves de Madame Dehamel, professeure de Lettres, ont assisté à la magnifique représentation de La Promesse de l’aube, adaptée de l’œuvre de Romain Gary.

Des élèves de 3e4 et 1ère2 avec leur professeure de lettres, Madame Dehamel
Théâtre de l’Œuvre, au 55 rue de Clichy, à proximité du lycée

« Avec l’amour maternel, la vie vous fait à l’aube une promesse qu’elle ne tient jamais ».
« Romain Gary raconte sa jeunesse, son déracinement, sa relation à sa mère qui l’élève seule. Elle rêve de grandeur pour lui. Il n’aura de cesse d’essayer d’être à la hauteur de ce rêve.
Passant de la mère étouffante d’amour à la femme de ménage espiègle, du grand De Gaulle à une galerie de petits parisiens qui traversent la terrible guerre, Franck Desmedt retrace avec virtuosité l’itinéraire de l’un des auteurs les plus mystérieux, le seul à avoir obtenu deux fois le Prix Goncourt. « © Théâtre de l’Œuvre

https://www.theatredeloeuvre.com/la-promesse-de-laube-de-romain-gary/

A l’issue du spectacle touchant et drôle à la fois, nos élèves ont eu la chance de profiter d’un « bord de plateau » et ont ainsi pu bénéficier d’un temps d’échange privilégié avec Frank Desmedt. Ils l’ont chaleureusement félicité pour son interprétation exceptionnelle ; ses modulations de voix, qui lui permettent d’incarner à merveille différents personnages, les ont particulièrement impressionnés.

Sortie de la classe de 1ère1 : « La Cantatrice chauve » au théâtre de la Huchette !

Les élèves de Madame Viennot-Franca, professeure de Lettres et d’Hida ont eu la chance d’assister à la 19470ème représentation de La Cantatrice chauve, dans le célèbre et mythique théâtre de la Huchette, « le plus petit des grands théâtres » au 23 rue de la Huchette dans le 5ᵉ arrondissement de Paris.

Les élèves de 101 et leur professeure, Madame Viennot-Franca, devant le théâtre de la Huchette le 22 avril
Vif succès pour les artistes qui ont suscité l’adhésion de leur public, dans une salle encore comble ce soir-là !

Pièce emblématique du théâtre de l’absurde, la Cantatrice chauve est difficile à résumer car elle n’a pas de réelle intrigue mais des personnages hauts en couleur : Les Smith, famille traditionnelle londonienne, reçoivent les Martin; un capitaine des pompiers leur rend visite et va reconnaître en la bonne Mary, une vieille amie. Cette œuvre est « une autopsie de la société contemporaine par le truchement de propos ridicules de banalité » que tiendront les personnages.

Une très belle soirée pour nos élèves qui ont apprécié le jeu épatant de tous les acteurs et la drôlerie irrésistible de nombreuses répliques.

https://www.theatre-huchette.com/spectacles-a-laffiche-ce-soir/

Célébrations de la fin de la guerre d’Algérie au Lycée Jules-Ferry 1962 – 2022

Grâce à l’ONAC-VG (Mr Serrurier, Mr Salvat, Mme Boulahis ), ce mercredi 9 mars de 13h à 16h, les élèves de 3ème de Madame Epelbaum (Histoire) et Madame Dehamel (Français) ainsi que les élèves de la première 103 de Madame Plus (Français) et Madame Cuirot (Histoire) ont eu la chance de pouvoir écouter les témoignages d’anciens participants à la guerre d’Algérie. Au nombre de cinq, présentant une pluralité de points de vue, ils ont fait revivre l’histoire de ce conflit encore tabou en France, ils ont éclairé les élèves sur des aspects méconnus de cette période troublée.

Ce débat a été introduit par notre proviseure, Madame Boury, qui a rappelé l’urgence et l’importance du devoir de mémoire pour les élèves afin de continuer à porter les valeurs de la République française d’égalité, de fraternité et de liberté et ainsi perpétuer un message de paix plus que jamais nécessaire.

Etaient présents : Madame Lalia Ducos, Monsieur Jean-Paul Ducos, Monsieur Jean-Frédéric Guischard, Monsieur Messaoud Kafi et Madame Jaqueline Gozland .

Les élèves ont ensuite pu poser des questions qui se sont révélées très pertinentes. L’émotion était palpable dans cette salle 300 située au dernier étage du lycée, baignée par le soleil en cet après-midi.

Une équipe de France 2 est venue filmer cette intervention car le devoir de mémoire sur la guerre d’Algérie n’en est encore qu’à son début dans les lycées français.

Un grand merci aux responsables de l’ONAC-VG sans qui de telles interventions auprès des élèves ne seraient pas possibles : Monsieur Serrurier, Monsieur Salvat, Madame Boulahis et Monsieur l’inspecteur Stéphane Vrevin qui a pris la parole en début de séance pour rappeler l’importance de l’histoire à l’école pour former les citoyens de demain.

Les témoins par ordre de prise de parole :

Les élèves ont pu ensuite discuter avec les témoins qui se sont montrés très chaleureux avec eux.

Les équipes de France 2

CR de Mme Calvez, professeure documentaliste au CDI lycée

Une soirée au théâtre pour les 3e2 et un atelier d’initiation

Les 3e 2 ont étudié Rhinocéros, la nouvelle d’Eugène Ionesco, avec Mme Levieux, afin de comprendre comment dénoncer les travers de la société par le biais de la littérature; Pour donner vie à cette réflexion, les élèves et leurs enseignantes se sont rendus lundi 07 février, au théâtre de l’Essaïon, dans le quartier du Marais, et ont eu la chance d’assister à une formidable représentation mise en scène par Catherine Hauseux et admirablement interprétée par le comédien Stéphane Daurat, seul en scène. L’occasion aussi, pour eux, de comprendre comment scénariser et mettre en scène une nouvelle pour le théâtre.

Vendredi 11 février, Stéphane Daurat, le comédien de Rhinocéros, est venu à la rencontre des élèves au lycée pour leur permettre de bénéficier d’un atelier d’initiation au théâtre. Seuls ou à plusieurs, les élèves se sont livrés à des exercices d’improvisation avec énormément d’enthousiasme. Pendant deux heures, le comédien a transmis son amour du théâtre et son plaisir de jouer la comédie.

Tous les élèves, même les plus réticents se sont prêtés au jeu avec un engouement non dissimulé. Peur, colère, amour, gêne, surprise, tristesse, rire… Un très beau moment d’échange, qui nous l’espérons, aura peut-être fait naître quelques vocations.

Compte rendu d’E.Sansonetti, professeure documentaliste du collège

Sortie à la Maison de Balzac pour la classe de seconde 2

Dans le cadre d’un projet de classe annuel “Balzac et la représentation (du corps) des femmes”, les élèves de la seconde 2 de Madame Viennot-Franca, professeure de Lettres et d’Histoire des arts, ont découvert la Maison de Balzac et bénéficié d’une visite guidée de l’exposition Le chef-d’œuvre inconnu. Entre génie et folie.

A leur arrivée, les élèves ont été répartis en 2 groupes : un groupe, encadré par Madame Viennot-Franca, a participé à un atelier artistique dans la bibliothèque du musée puis a visité les expositions permanente et temporaire tandis que l’autre groupe, encadré par Madame Vaninetti, professeure d’anglais, a débuté la matinée par la découverte des expositions avant de s’adonner à des activités artistiques et littéraires.

Ateliers de pratique artistique

Les ateliers autour du Calligramme ont été menés par Angélique Ivanov, intervenante plasticienne du Louvre. Elle a invité nos élèves à explorer des mots et des formes poétiques autour du corps féminin. Après avoir choisi 10 mots évocateurs de la femme (son corps et son identité), les élèves ont pensé à une image poétique pour concevoir un texte. Ils ont ensuite dessiné une forme en lien avec ce texte pour créer leur Calligramme.

Après un temps de réflexion, les élèves se sont lancés avec enthousiasme et détermination dans la conception de leur dessin stylisé.

Le temps a cruellement manqué à nos jeunes artistes en herbe pour achever leur calligramme lors de l’atelier. Ils ont été autorisés par leur enseignante à finaliser leur « Chef-d’ œuvre inconnu » hors temps scolaire.

L’ensemble de leurs productions sera réuni en fin d’année dans un « carnet de voyage » collectif qui illustrera la représentation (du corps) des femmes chez Balzac, en convoquant simultanément les Arts et les Lettres.

Voici un florilège fort prometteur de quelques-unes de leurs réalisations…

Visite des collections permanentes du musée

Les deux groupes ont été guidés dans leur visite des différentes salles du musée : l’un par le directeur, Monsieur Gagneux, l’autre par une conférencière. Ils ont tous deux insisté sur l’universalité de Balzac et souligné son rayonnement aujourd’hui encore dans le monde entier : lire Balzac donne les clés pour comprendre le monde actuel et le fonctionnement de toute société. Ils ont orienté leur présentation des collections permanentes sur la thématique de la création artistique dans l’ œuvre balzacienne pour la mettre en lien avec l’exposition temporaire.

Découverte de l’exposition temporaire « Le Chef-d’Oeuvre inconnu. Entre génie et folie ».

Cette exposition interroge le processus de la création artistique et permet de découvrir ou redécouvrir la nouvelle de Balzac par le prisme de l’art avec des adaptations très libres de différents artistes contemporains comme Picasso, Eduardo Arroyo, Paula Rego ou Jacques Rivette avec son film La Belle Noiseuse.

Oeuvre de Paula Rego, « Painting Him Out », 2011 – inspirée par la nouvelle de Balzac

https://www.maisondebalzac.paris.fr/fr/relations-familiales-et-professionnelles