L’un de nos élèves triomphe dans « Les Suppliantes » !

L’Odéon-Théâtre de l’Europe a fêté les dix ans de son projet Adolescence et Territoire(s) monté avec une vingtaine de lycéens dont Altino Santos Echeverria de la classe de 1ère 1 de Mme Viennot-Franca, dans la grande salle du 6ème arrondissement. Altino avait été retenu pour le projet à l’issue d’une audition, à laquelle avaient participé des élèves de 2nde 7 et de 1ère1.

Les classes ont suivi les vidéos « du work in progress » du projet toute l’année après la venue dans la classe d’Alice Hervé , créatrice du projet de l’Odéon, le 5 et le 14 octobre 2021.Le samedi 4 juin, les élèves ont en effet présenté leur spectacle, Les Suppliantes d’après Eschyle, adapté et mis en scène par Pauline Bayle  en collaboration avec Isabelle Antoine.

Le spectacle a été joué trois soirs, au théâtre de l’Odéon, au T2G de Genevilliers puis à l’espace 1789 de Saint-Ouen, où les élèves de la 1ère1 sont venus en nombre pour soutenir leur camarade Altino !

Le sacre d’Altino avec sa classe de 1ère1 à l’Espace 1789

Un spectacle à la mise en scène audacieuse et servi par une troupe de jeunes comédiens forts talentueux ! Un grand bravo à Altino qui a fait la fierté de Jules-Ferry !

pour en savoir plus sur Adolescences et territoires

La fin d’année a été riche…..en livres pour les élèves de 1ère spécialité Hida !

Pour clore le dispositif Jeunes en librairie, ils sont allés avec leur professeure, Mme Plus, recevoir leur chèque livres et choisir des livres. Ils ont été chaleureusement accueillis par Béatrice Madrid, responsable communication des libraires Gallimard, et des libraires.

On leur a présenté les lieux et les différents postes de la librairie.

Ils ont pu ensuite plonger dans les rayons et la récolte fut riche et très variée : classiques français, étrangers, mangas, essais, romans policiers,etc.

Une expérience à renouveler qui a enchanté les élèves !

CR de Mme Plus, professeure de Lettres et d’Hida

Retour sur les temps forts du projet « L’art de lire et le livre dans l’art »

Genèse du projet

Dans le cadre du dispositif « Jeunes en librairie », projet d’éducation artistique et culturelle, centré sur le livre et la lecture, un cycle de rencontres a été organisé au cours du semestre, pour faire découvrir aux élèves les métiers de la chaine du livre et pour leur permettre de comprendre le rôle de chacun de ses acteurs, dans 4 pôles essentiels : la création, la réalisation, la fabrication et la diffusion.

Nos élèves suivant tous l’enseignement d’histoire des arts, nous avons voulu privilégier la mise en relation du patrimoine littéraire avec d’autres formes d’art.

Lancement du projet

Béatrice Madrid, responsable communication des librairies Gallimard, est venue présenter aux élèves la Librairie de Paris, partenaire sur cette action. Nous avons aussi reçu Blanche Cerquiglini, responsable éditoriale.

Madame Cerquiglini a présenté aux élèves le métier d’éditrice et expliqué les multiples choix stratégiques d’une maison d’édition.

Elle a aussi rappelé les grandes étapes de la création du format livre de poche et commenté les choix qu’elle est amenée à faire, en tant que responsable éditoriale des collections Folio classique, Folio théâtre et Folio+lycée aux éditions Gallimard.

Une rencontre passionnante, avec des élèves vraiment intéressés, manifestant leur intérêt par de nombreuses questions très pertinentes.

Autour du street Art : rencontre et balade

Olivier Landes, directeur artistique et commissaire d’exposition spécialisé en art urbain contemporain, a proposé à nos élèves une conférence nourrie sur le Street Art, en leur dévoilant une sélection éclectique d’ouvrages consacrés à cet art et en leur projetant quelques œuvres emblématiques.

La rencontre s’est poursuivie par une visite guidée autour du lycée pour y découvrir quelques réalisations d’art urbain.

Rencontres d’auteurs

Certains élèves du groupe HIDA ont pu bénéficier de rencontres d’auteurs inscrites dans d’autres dispositifs culturels.

Ils ont ainsi pu rencontrer l’auteur Yves Ravey, dans le cadre des Leçons de littérature, proposées par La Maison des écrivains, les Drac et DAAC de Paris.

Et dans le cadre du Prix des lycéens Folio, nos élèves ont aussi eu la chance de rencontrer Arthur H à la Maison de la poésie,

et Carole Fives au lycée

Le dispositif « Jeunes en librairie » a permis à nos élèves de découvrir différents métiers de la chaîne du livre et a peut-être même suscité des vocations chez certains !

Pilotage : Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France – ministère de la Culture
Opérateur : Paris Librairies
En partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse

Projet annuel « Balzac et la représentation du corps des femmes »en classe de seconde 2

Dans le cadre d’un projet de classe annuel “Balzac et la représentation (du corps) des femmes”, Madame Viennot-Franca, professeure de Lettres et d’Histoire des arts a mis en place des partenariats avec la Maison de Balzac et le Musée de la vie romantique.

Partenariat avec la Maison de Balzac

Les élèves ont découvert la Maison de Balzac et bénéficié d’une visite guidée de l’exposition Le chef-d’œuvre inconnu. Entre génie et folie.

A leur arrivée, les élèves ont été répartis en 2 groupes : un groupe, encadré par Madame Viennot-Franca, a participé à un atelier artistique dans la bibliothèque du musée puis a visité les expositions permanente et temporaire tandis que l’autre groupe, encadré par Madame Vaninetti, professeure d’anglais, a débuté la matinée par la découverte des expositions avant de s’adonner à des activités artistiques et littéraires.

Ateliers de pratique artistique

Les ateliers autour du Calligramme ont été menés par Angélique Ivanov, intervenante plasticienne du Louvre. Elle a invité nos élèves à explorer des mots et des formes poétiques autour du corps féminin. Après avoir choisi 10 mots évocateurs de la femme (son corps et son identité), les élèves ont pensé à une image poétique pour concevoir un texte. Ils ont ensuite dessiné une forme en lien avec ce texte pour créer leur Calligramme.

Après un temps de réflexion, les élèves se sont lancés avec enthousiasme et détermination dans la conception de leur dessin stylisé.

Le temps a cruellement manqué à nos jeunes artistes en herbe pour achever leur calligramme lors de l’atelier. Ils ont été autorisés par leur enseignante à finaliser leur « Chef-d’ œuvre inconnu » hors temps scolaire.

L’ensemble de leurs productions sera réuni en fin d’année dans un « carnet de voyage » collectif qui illustrera la représentation (du corps) des femmes chez Balzac, en convoquant simultanément les Arts et les Lettres.

Voici un florilège fort prometteur de quelques-unes de leurs réalisations…

Visite des collections permanentes du musée

Les deux groupes ont été guidés dans leur visite des différentes salles du musée : l’un par le directeur, Monsieur Gagneux, l’autre par une conférencière. Ils ont tous deux insisté sur l’universalité de Balzac et souligné son rayonnement aujourd’hui encore dans le monde entier : lire Balzac donne les clés pour comprendre le monde actuel et le fonctionnement de toute société. Ils ont orienté leur présentation des collections permanentes sur la thématique de la création artistique dans l’ œuvre balzacienne pour la mettre en lien avec l’exposition temporaire.

Découverte de l’exposition temporaire « Le Chef-d’Oeuvre inconnu. Entre génie et folie ».

Cette exposition interroge le processus de la création artistique et permet de découvrir ou redécouvrir la nouvelle de Balzac par le prisme de l’art avec des adaptations très libres de différents artistes contemporains comme Picasso, Eduardo Arroyo, Paula Rego ou Jacques Rivette avec son film La Belle Noiseuse.

Oeuvre de Paula Rego, « Painting Him Out », 2011 – inspirée par la nouvelle de Balzac

https://www.maisondebalzac.paris.fr/fr/relations-familiales-et-professionnelles

En prolongement du projet

  • une visite guidée avec un atelier d’arts plastiques au musée du Louvre le mercredi 11 mai 22 par  la plasticienne Caroline Delabie de l’atelier des Feuillantines autour du peintre Eugène Delacroix, modèle de l’artiste pour Balzac dans la nouvelle étudiée, et autour du tableau «  Les femmes d’Alger »
  • une visite guidée et un atelier de création à l’Institut du Monde arabe le mercredi 25 mai par  la plasticienne Caroline Delabie de l’atelier des Feuillantines sur l’exposition « Algérie mon amour » et une femme artiste contemporaine qui travaille à partir du tableau «  Les femmes d’Alger » de Delacroix.

Partenariat avec le Musée de la vie romantique

  • Visite guidée de l’exposition « Les héroïnes romantiques »

https://www.parismusees.paris.fr/fr/exposition/heroines-romantiques

Projet théâtre Artcena / CNSAD en classe de 2nde7

Dans le cadre du parcours EAC « Dans la fabrique des écritures dramatiques » – initié par Artcena en partenariat avec le CNSAD et mené par Madame Viennot-Franca, professeure de Lettres et d’histoire des arts – les élèves de seconde 7 découvrent l’écriture dramatique contemporaine et le jeu théâtral à travers différents événements et actions : soirée de remise du Prix d’écriture dramatique contemporaine d’Artcena, atelier de lecture avec un comédien du CNSAD, atelier d’écriture avec l’auteur choisi par les élèves parmi les lauréats du Prix, participation des élèves à la Nuit de la lecture au lycée et à l’Odéon et représentations théâtrales proposées à la classe tout au long de l’année.

Lancement du projet

Le lancement officiel du projet a coïncidé avec la cérémonie de remise du Prix d’écriture dramatique contemporaine, le lundi 18 octobre, au Conservatoire national supérieur d’art dramatique – Six élèves comédiens, préparés par Robin Renucci, ont lu des extraits des six textes finalistes.

Sous l’égide d’ARTCENA, le jury des Grands Prix a récompensé A la carabine de Pauline Peyrade, publié aux Solitaires Intempestifs pour le Grand Prix de Littérature dramatique et Manger un phoque de Sophie Merceron, publié à l’école des loisirs, pour le Grand Prix de Littérature dramatique Jeunesse.

https://fb.watch/a9M9A3hOQB/

Dorothée Burillon, référente du projet pour Artcena et Aline Jones Gorlin, chargée de communication au CNSAD, sont intervenues au lycée pour présenter les œuvres en lice aux élèves et leur remettre des exemplaires en nombre. Les élèves se sont lancés sans attendre dans la lecture de ces textes variés, engagés, en résonance avec des sujets sociétaux actuels. Ils endosseront ensuite à leur tour le rôle de jurés pour élire leur titre préféré.

Présentation à la classe des titres sélectionnés pour le Grand Prix 2021

Rencontre avec Simon Bourgade, metteur en scène et comédien

Le mardi 16 novembre, les élèves ont eu la chance de rencontrer au lycée le comédien et metteur en scène, Simon Bourgade, ancien élève du CNSAD, venu leur présenter sa pièce « En attendant les Barbares » adaptée du roman de J.M.Coetzee. Ils ont ensuite pu assister à l’une des représentations au théâtre du Vieux Colombier-Comédie Française.

« En attendant les Barbares », spectacle auquel ont assisté les élèves

Spectacle découverte le 16 décembre au CNSAD

Le CNSAD a offert aux élèves une présentation publique d’un spectacle « Sûr je l’ai », réalisé par des étudiants en théâtre de dernière année et dirigé par Thomas Scimeca. Spectacle enlevé et parfois burlesque qui a conquis nos jeunes.

Avant la représentation, nos élèves ont été accueillis dans les salons de ce lieu prestigieux.

https://cnsad.psl.eu/

Sortie théâtre le 24 septembre à l’Odéon

La classe a assisté à un spectacle de grande qualité « Comme tu me veux » de Luigi Pirandello avec une nouvelle traduction française et une scénographie de Stéphane Braunschweig, au théâtre de l’Odéon.

Teaser du spectacle « Comme tu me veux » à l’Odéon

Restitutions autour du projet

* Participation à la Nuit de la Lecture à l’Odéon-théâtre de l’Europe

Les élèves ont participé à la Nuit de la lecture, le samedi 22 janvier 22 à l’Odéon-Théâtre de l’Europe, de 17h à 19h au salon Roger Blin, avec une lecture à voix haute d’extraits de la pièce par les élèves, préparée dans l’atelier de lecture avec le comédien Jean Frédéric Lemoues en présence de l’écrivaine Pauline Peyrade et de toute l’équipe d’Artcena et de l’Odéon-Théâtre de l’Europe.

Nos élèves avec Dorothée Burillon, référente d’Artcena et Pauline Peyrade, autrice

* Participation à la Nuit de la Lecture et au Printemps des poètes au lycée

La classe a réalisé une très belle prestation pour notre Nuit de la lecture au lycée, le jeudi 24 mars 2022.

* Participation au Concours de récitation poétique au théâtre du Rond-Point

La classe a élu Clémence Hamayon pour représenter la seconde 7, lors du Concours de récitation poétique de la Fondation Antoine et Marie Hélène Labbé, au Théâtre du Rond-Point des Champs-Elysées le jeudi 19 mai. Clémence avait choisi de réciter le poème  «  Mélancolia » de Victor Hugo. Elle a défendu avec brio les couleurs de Jules-Ferry !

Clémence, représentante de la classe pour le Concours de récitation poétique
Remise des prix et final en présence des participants et de leurs enseignants

* Publication de petites pièces créées par les élèves

Dans le cadre de l’atelier d’écriture dramatique avec l’écrivaine Lydie Tamisier, les élèves ont conçu de petites pièces dramatiques qui ont pu être publiées.

Visite de l’exposition « Entre tes yeux et les images que j’y vois »

Dans le cadre du programme « Femmes, féminité, féminisme » en spécialité Hida de terminale, les élèves de madame Cavaleri, professeure d’espagnol et d’Hida, et de monsieur Jehan, professeur d’histoire-géographie et d’Hida, ont visité l’exposition « Entre tes yeux et les images que j’y vois » (un choix sentimental) à la Fondation d’entreprise Pernod Ricard.

Accueil du groupe par Inès Huergo, chargée des publics, en présence de deux des artistes exposées

La Fondation cherche à toucher de jeunes publics en programmant des créateurs et créatrices qui entrent sur la scène artistique. Elle oriente sa politique à l’endroit des femmes artistes. La nouvelle exposition met ainsi en lumière neuf jeunes artistes dont sept femmes.

Les élèves ont découvert les œuvres de ces neuf artistes, diplômés de l’école des Beaux-Arts de Paris et réunis autour d’un projet collectif reposant précisément sur leur connivence fondée au sein de l’ENSBA.

Les artistes exposés ont été invités par les commissaires Anaëlle Pingeat et Sophie Vigourous à rassembler dans une vitrine, en regard de leur œuvre, divers objets – carnets, dessins, notes, etc. Ces vitrines constituent des cartes mentales permettant de comprendre la genèse des œuvres exposées. Les commissaires ont voulu faire dialoguer le processus créatif et la réalisation finale, autrement dit réconcilier le concept et l’objet, dans une volonté de proximité des œuvres présentées.

Vitrine en regard des œuvres des artistes
L’artiste Nathanaële Herbelin commente son tableau Augustan, 2012
L’artiste Christine Safa commente son tableau Le lac de deux visages, 2021


En même temps, ces objets par leur diversité identifient des singularités, chaque artiste s’appuie sur des balises qui ne sont pas interchangeables. Si ces dernières dévoilent l’intime d’une création, une inconnue demeure, comment passe t-on à la réalisation définitive, autrement dit au tableau exposé ?

Le dialogue avec les artistes ouvre sur une autre dimension de cette création, les matériaux et leur « autonomie », tout n’est pas prévisible, l’œuvre se révèle en se matérialisant. Une dernière dimension est abordée, celle du temps de l’exposition avec le spectateur qui est lui aussi un révélateur. Exposer c’est ainsi apprendre sur son tableau et sur soi-même nous disent les trois artistes, que nous avons rencontrées. On comprend alors pourquoi toutes les trois ont insisté sur la fragilité de l’artiste et sur son besoin d’encouragement et d’échange.

Nos élèves ont vraiment apprécié de rencontrer ces trois artistes exposées dans la galerie. Ce moment a donné lieu à de riches échanges autour des œuvres des artistes et du parcours scolaire des jeunes peintres qui ont manifesté leur volonté de désacraliser le concours d’entrée à l’ENSBA. Ces instants artistiques partagés feront peut-être naître de nouvelles vocations chez certains de nos élèves.

Exposition en cours « Entre tes yeux et les images que j’y vois »

Entrée gratuite du Mardi au Samedi 11h-19h Nocturne jeudi 11h-21h Lundi sur rendez-vous

Pour découvrir l’exposition ou prolonger la visite : vues de la galerie, visite virtuelle et vidéo de Tim Eitel questionnant les artistes “Comment faire un film sur vous ?”

https://www.fondation-pernod-ricard.com/evenement/exposition-entre-tes-yeux?page=1

La fondation Pernod Ricard

Fondation au 1, Cours Paul Ricard – Paris 8ème ( à côté de la gare Saint-Lazare)

Pour en savoir plus sur la Fondation

https://www.fondation-pernod-ricard.com/la-fondation

CR de M.Jehan, professeur d’histoire-géographie et d’Hida