Concert-rencontre avec des musiciens de l’Orchestre National d’Île-de-France


Les élèves des classes de 1re 3 de Monsieur Bouchet et de 1re 6 de Madame Plus, tous deux professeurs de lettres et d’Hida, ont assisté lundi 15 mars à un concert donné par des musiciens de l’Orchestre National d’Île-de-France. Le duo composé de Sandra Gherghinciu, violoniste et de François Riou, altiste, a proposé aux lycéens un programme musical varié. Ils ont ainsi écouté des airs traditionnels Klezmer, un duo pour violon et alto de Mozart et une version de la Passacaille d’Haendel.

Sandra Gherghinciu et François Riou, musiciens de l’Orchestre symphonique d’Île-de-France

Les interprétations musicales ont été introduites et commentées par Margot Didierjean, Chargée de l’action culturelle de l’ONDIF et musicologue. La rencontre s’est achevée par un temps de discussion et d’échange entre les musiciens et le public, unanimement conquis.

L’ONDIF est un orchestre symphonique français de 95 musiciens. Il a été créé en 1974 et est financé par le conseil régional d’Île-de-France et le ministère de la Culture . La Maison de l’Orchestre est basée à Alfortville dans le Val-de-Marne. L’Orchestre joue 130 concerts par saison dans toute l’Île-de-France. Il est associé à la Philharmonie de Paris.

www.orchestre-ile.com


Concert-rencontre organisé en collaboration avec le CDI lycée

La « Journée de la femme » célébrée à Jules-Ferry par les secondes 3 et 5

Les élèves de seconde 3 mettent à l’honneur des artistes femmes, en écho à l’exposition au Prado « invitadas ».

Cette performance a été conçue pour clôturer une séquence étudiée en seconde 3 sur les artistes femmes mises à l’ honneur au Prado lors de l’exposition récente – Les invitées. Fragments sur les femmes, l’idéologie et les arts plastiques en Espagne (1833-1931). « Le Prado nous invite à réfléchir sur l’image et la situation de la femme dans le monde de l’art. Dans la société espagnole de l’époque, les femmes apparaissent souvent comme de simples invitées quelque peu embarrassantes sur la scène artistique de leur temps ».

Les élèves de seconde 5 ont présenté une exposition dédiée à « l’identité sexuelle ».

Dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes et dans le cadre du cours de SVT où le programme invite les élèves à découvrir comment se construit l’identité sexuée d’un individu, les élèves de 205 ont travaillé, réfléchi et le résultat de leur travail a été affiché au 3e étage entre les salles 302 et 303.  Ils ont également proposé une playlist musicale antisexiste (à l’aide de QRCodes).

Parmi les chansons sélectionnées par la classe :

Notes pour trop tard (réécrirure d’Orelsan) X Le Malamour, écrite pour la Journée internationale des Droits de la femme 2019, par Barbara Pravi (future représentante de la France à l’Eurovision 2021 avec sa chanson Voilà) .

Et aussi pour célébrer les femmes au lycée toute l’année, des projets classes menés et présentés lors de notre Nuit de la lecture

Projet « Paroles de femmes » avec la classe de 1ère HLP de Madame Viennot-Franca (étude et mise en voix de textes, participation au concours « Si on lisait à voix haute » et projet « Matrimoine » avec la classe de terminale HIDA de Madame Plus (collaboration à la création du jeu Matrimoine Go ! d’Edith Vallée, autrice du Matrimoine de Paris).

QRCode Jeu Matrimoine GO !

Un élève de première HLP, demi-finaliste académique au Concours « Si on lisait à voix haute ! » de la Grande Librairie

Cette deuxième édition du concours national « Si on lisait à voix haute ! » initié par La Grande Librairie a remporté un réel succès, avec 130 000 élèves inscrits. Les jurys académiques ont retenu les 164 meilleurs candidats. 

Raphaël Rosat, de la classe de première HLP de Madame Viennot-Franca, fait partie des 5 candidats demi-finalistes pour l’académie de Paris.

Raphaël Rosat- Lecture d’un texte d’Hélène Cixous – Le rire de la Méduse

La grande finale sera diffusée prochainement sur France 5 ! Un grand bravo à tous les élèves des classes de 6°3, 6°4, 3°2, 1°1 et 1°HLP qui ont participé à ce concours littéraire et à leurs professeurs. Toute notre communauté scolaire félicite Raphaël et l’assure de son soutien dans la suite de cette aventure.