Projet Matrimoine et « écoféminisme » en classe de 1ère ES3

Dans le cadre du projet Matrimoine avec la classe de 1ère ES3 de Madame Palomba, professeure de SES, les Engraineuses, collectif de femmes réalisatrices, actrices et activistes travaillant sur la représentation et l’émancipation des femmes dans la société, la culture et les médias, ont proposé aux élèves une deuxième séance de travail sur les stéréotypes de genre, sur la place des femmes dans la société et dans l’espace public.

Intervention des Engraineuses en classe de 1ère ES3

      Edith Vallée, autrice du Matrimoine, entourée d’Alice, chargée de projet et Tuong Vi, réalisatrice

Elles nous ont présenté Edith Vallée, autrice du passionnant Matrimoine de Paris 20 itinéraires-20 arrondissements. Les élèves ont effectué des recherches en groupe sur des femmes liées à des lieux emblématiques du 9ème arrondissement et mises en lumière dans l’ouvrage d’Edith Vallée (George Sand avec le musée de la Vie romantique, Georgette Agutte avec le musée Gustave Moreau, Marcelline Desbordes-Valmore et sa demeure située au 8, rue de la Bruyère, etc.). Ils ont ensuite réalisé des affiches pour concevoir une exposition.

Exposition sur les femmes du 9ème arrondissement présentées dans le Matrimoine de Paris
Edith Vallée a coanimé avec les Engraineuses certaines séances et a préparé et guidé avec Josée Rodrigo, documentaliste de l’ouvrage, le parcours culturel à la rencontre de ces femmes dans le 9ème arrondissement. La découverte des lieux a été ponctuée par leur présentation dynamique, anecdotique et enrichie par la lecture de la part d’élèves de textes variés illustrant leurs propos (une des très nombreuses lettres de Juliette Drouet à Victor Hugo, des poèmes de Marcelline Desbordes-Valmore, des extraits d’Indiana de Georges Sand, etc.)
Présentation du parcours culturel au musée de la Vie romantique, par E.Vallée et J. Rodrigo de Canopé 
Point de départ du parcours- Musée de la Vie romantique
Place « Juliette Drouet ». Lecture par une élève d’une lettre de Juliette Drouet à Victor Hugo 
Fin du parcours dans le square A.Biscarre
Un concours de photos et de vidéos a été proposé à la classe par les Engraineuses sur la thématique du Matrimoine. Un jury, présidé par Edtih Vallée, marraine du projet, a désigné  les trois groupes gagnants (deux montages photos et une vidéo).
Productions des élèves exposées dans le hall de notre lycée visibles prochainement sur le site des Engraineuses
 

 Le Matrimoine de Paris – 20 itinéraires – 20 arrondissements –              

Télérama … « On lit/suit, avec amusement et admiration, voire,

avec effroi, les parcours sinueux et fulgurants qui sont, çà et là,

inscrits dans la chair des pierres de Paris. » ; 

Le Figaro « chaque itinéraire, une petite aventure » ; 

Livre coup de cœur FNAC été 2018

Edith Vallée présente son Matrimoine

https://youtu.be/KlzhYzLK9T4

 

 

                                 

Les Engraineuses lancent le 1er festival écoféministe de France « Après la pluie » le 29 juin à la Cité fertile de Pantin.

https://www.lesengraineuses.com

https://www.facebook.com/events/1021891871348946/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Edith Vallée, autrice du Matrimoine de Paris
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Engraineuses lancent le 1er festival écoféministe de France « Après la pluie » le 29 juin à la Cité fertile de Pantin, événement relayé sur Facebook.

Nos classes découvrent à Paris « Citéco », unique musée européen dédié à l’économie !

Plusieurs classes de notre cité scolaire (4ème 2, 2nde 2, 1ère ES3 et Tle ES3) ont eu la chance de visiter Citéco avant son ouverture officielle au public, le 14 juin. L'hôtel Gaillard, construit en 1898, chef-d'oeuvre de l'art néo-renaissance et ancienne succursale de la Banque de France dès 1919, abrite à présent un musée interactif, ludique et pédagogique qui a pour ambition de familiariser ses visiteurs avec les sciences économiques.

Le musée Citéco, à proximité du parc Monceau, dans une ancienne succursale de la Banque de France 

L'exposition permanente est conçue en cinq séquences consacrées aux sciences économiques -échanges, acteurs, marchés, instabilités et régulations) et une sixième à la notion de "trésor" située dans l’ancienne salle des coffres où l'on trouvera toute la partie historique et patrimoniale, avec des pièces anciennes, billets et assignats.

Le hall du musée et le grand escalier, espaces de projection


 La salle des coffres

Les élèves découvrent avec beaucoup d'enthousiasme les activités pédagogiques fondées sur l'interactivité

 Portes ouvertes les 14, 15 et 16 juin https://www.citeco.fr

 

 

 

 

 

 

Médiation menée avec brio par la 1ère L1, à la Cité de l’architecture, lors de la Nuit des musées

Les élèves de 1ère L1 HIDA sont devenus médiateurs lors de la nuit européenne des musées en investissant les collections de la galerie moderne et contemporaine de la Cité de l’architecture et du patrimoine au Trocadéro. Ils ont choisi de présenter à leur manière la maquette de la Cité de la Muette de Drancy et celle des transformations de Paris avant et après Haussmann. Un projet annuel a été mené dans le cadre du cours d'histoire des arts.  

 

Les élèves ont commencé par étudier les principes de la ville fonctionnelle théorisés dans la charte d’Athènes. Puis, à l’occasion de leur participation au CNRD, ils ont visité le mémorial de la Shoah de Drancy, situé face à la Cité de la Muette. Encadrés par leurs enseignantes – Marie Cuirot, Marina Plus et Hélène Pochet – ils ont réalisé un diaporama sonore de grande qualité, qui a reçu le 3ème prix du jury académique de Paris.

Les élèves ont visité le musée à deux reprises. Ils ont été guidés dans leur découverte des collections par des conservateurs de la Cité et ont ainsi pu approfondir leurs connaissances sur ce grand ensemble préfabriqué, au destin si tragique pendant la Seconde guerre mondiale. La classe a également reçu le prix spécial du mémorial de la Shoah pour l’ensemble du projet ! 

France 3 les a suivis tout au long de leur projet et leur prestation à la Cité de l'architecture & du patrimoine a aussi été filmée. La diffusion de ce reportage est prévue pour la rentrée.

Pour finir, Ils ont chanté devant un public conquis le dernier couplet mémoriel qu’ils ont ajouté à la chanson « Sans y penser », tiré de l’opérette-revue « le Verfügbar aux enfers », composé par Germaine Tillion au camp de « Ravensbrück »(bande-son de leur diaporama).

Les élèves ont débuté la présentation de la maquette des transformations de Paris sous le Second empire par une lecture d’extraits de l’Assommoir et de la Curée de Zola pour situer le contexte – Paris au XIXe transformé par Napoléon III et son maître d’œuvre, préfet de la Seine, le baron Haussmann-.

Ils ont ensuite commenté la maquette en détaillant les principes hygiénistes d'Haussmann, les techniques nouvelles de la révolution industrielle, les grandes percées dans Paris et ont su capter l’attention des visiteurs avec un astucieux clin d’œil à la Tour Eiffel, qu’on aperçoit en arrière-plan.

Leur prestation s’est achevée dans la bonne humeur avec l’écoute d’un extrait musical des « Comptes fantastiques d’Haussmann » (allusion ironique aux Contes fantastiques d’Hoffmann), série de pamphlets composés par Jules Ferry, farouche apposant au coûteux projet haussmannien.

 

   https://www.citedelarchitecture.fr

                                                                                     https://edutheque.citedelarchitecture.fr/  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les futurs élèves de seconde « Littérature et arts vivants » : Tous au théâtre !

Madame Torrès, professeur de Lettres, en charge à la rentrée, avec Madame Lejeune, professeur d'histoire, de la classe de seconde "Littérature et arts vivants", a proposé cette année à sa classe de première L/S2 de nombreuses sorties au théâtre.

A  l’Opéra Comique

Découverte en novembre de la Flûte enchantée de Mozart dans une mise en scène de Barrie Koski en novembre 2017, qui voyage dans le monde entier depuis sa création en 2012 à la Komische Oper Berlin.  Séduction générale grâce à la scénographie qui intègre les chanteurs dans un dispositif vidéo où lieux, éléments, phénomènes surnaturels mais aussi où paroles et sous-entendus se déploient grâce au film d’animation. Le tout avec les couleurs et le charme du cinéma en 1927 !

En décembre 2017, Envers du décor : répétition du Comte Ory de Rossini dans la mise en scène enlevée de Denis Podalydès.  Objectif : découvrir la mise en place d’un spectacle la veille de la représentation. C’était un réglage des entrées et sorties, début et fin des scènes. Heureusement, les chanteurs dont Jean – Sébastien Bou, formidables, connaissaient leurs déplacements au rasoir !

   

Franche rigolade avec Le Domino noir d'Auber en mars 2018: Fantaisie et surprises virevoltantes au RDV. La jeune religieuse a pu échapper au couvent ! Enfin dans une tonalité grave et inquiétante, La Nonne sanglante de Gounod en juin a enthousiasmé les plus jeunes collégiens 64 et 54, enchantés par le plateau vocal et par le drame digne du plus grand romantisme noir.                                 

                                                                                                                              

Au Théâtre de L’Europe 

Aux Ateliers Berthier en juin, Mélodie Richard  en Bérénice de Racine a conquis les plus fidèles. D’autres ont découvert L'Avare dans une mise en scène très moderne de Ludovic Lagarde au Théâtre de L’Odéon. 

                            

Découvrez le descriptif du programme de cet enseignement d'exploration et les nouveaux projets en préparation qui attendent les futurs élèves de seconde « Littérature et arts vivants » :

Tous en scène ! Seconde « littérature et arts vivants » 2018-2019

Cet enseignement d’exploration d’1h30 hebdomadaire, mené par les professeurs de Lettres et d’Histoire de la classe aura à cœur d’offrir une approche plurielle des arts vivants, notamment du théâtre, de la danse, de l'opéra voire du cirque. Etablie en lien avec les programmes de français et d’histoire, cette ouverture culturelle et artistique permettra aux élèves de seconde d’approfondir leurs connaissances, de nourrir leur réflexion et d’éveiller leur sens critique.

Tout sera mis en œuvre pour construire une réflexion autour d’une question centrale : Qu'est-ce que devenir spectateur aujourd'hui ?

L’histoire des arts vivants, le travail de la mise en scène et les coulisses d’un spectacle sont autant de pistes à explorer auprès de partenaires de qualité. Les élèves investis dans des productions diverses, jeu théâtral, débats, exposés, rédaction de critiques publiées sur le site du lycée deviendront ainsi "acteurs" de cet enseignement.

L’enseignement d'exploration « littérature et arts vivants » propose parallèlement un parcours de spectateur qui conduira les élèves de l’Opéra Comique au Théâtre 71, en passant par le Théâtre de l'Europe- l’Odéon, la Colline, le Théâtre de la Ville, le Théâtre des Champs-Élysées ou encore la Comédie Française.

Et n'hésitez pas à rejoindre dès la rentrée l'atelier théâtre des lycéens !

                               Marie Torrès, professeur de lettres modernes et Sidonie Lejeune, professeur d'histoire géographie

Crédits photos : © Opéra comique © Théâtre de L'Europe