Directrices et proviseurs depuis 1913

Directrices (1913-1975) puis Proviseurs (depuis 1975)

1913-1919 — Anne Amieux

Le cinquantenaire de l’école de Sèvres (1881-1931), Paris, Printori, 1931.

Anne Amieux naît le 18 juin 1871 à Lyon (Rhône). Elle est admise en 1889 à l’Ecole normale supérieure secondaire de jeunes filles, à Sèvres, dont elle sort en 1891.

Elle est nommée professeur de sciences au lycée de jeunes filles de Tournon (1892-1897), puis à Paris, aux lycées Victor-Hugo et Lamartine (1898-1913). En 1904-1905, elle visite l’Angleterre, l’Ecosse et les Etats-Unis grâce à une bourse Albert-Kahn ; elle enseigne brièvement à l’Université de Columbia et rencontre la président Roosevelt, à la Maison-Blanche.

En 1913, elle est nommée directrice. Elle organise le lycée Jules-Ferry, qu’elle mène à travers la Première Guerre mondiale, organisant des œuvres sociales, accueillant des réfugiés belges, supervisant les travaux de deux extensions entreprises en 1914-1916 et 1917-1919. Elle favorise la création du jardin d’enfants, où les pédagogies actives prônées par l’éducation nouvelle sont mises en œuvre. En 1917, elle organise la première classe préparatoire à l’Ecole Centrale pour jeunes filles de France.

En 1919, elle devient directrice de l’ENSJF de Sèvres, jusqu’à sa retraite, en 1936. Elle décède le 25 septembre 1961 aux Bréviaires (Seine-et-Oise).

  • Grades universitaires : diplôme de fin d’études secondaires (1887), certificat d’aptitude à l’enseignement secondaire, section des sciences (1891), agrégation de mathématiques (1892).
  • Honneurs : officier d’académie (1903), officier de l’Instruction publique (1908), chevalier (1920) puis officier (1927) de la Légion d’honneur.
  • Sources : AN, F17/24471 et AN, AJ/16 1000. Collectif, Le cinquantenaire de l’école de Sèvres (1881-1931), Paris, Printori, 1931.

1919-1922 — Marguerite Caron

Marguerite Caron naît le 3 mars 1867 à Sains-Richaumont (Aisne). Elle est admise en 1887 à l’ENSJF de Sèvres, dont elle sort en 1890.

Après un bref passage dans le professorat au collège de jeunes filles de la Fère (1890-1895), elle en devient directrice (1895-1898), avant d’être nommée au lycée de jeunes filles de Clermont-Ferrand (1898-1909), Bordeaux (1909-1917), puis à Paris, aux lycées Lamartine (1917-1919), Jules-Ferry (1919-1922) puis Fénelon (1922-1930), où elle termine sa carrière.

Elle décède le 12 décembre 1933 à Paris (Seine) et est inhumée à Sains-Richaumont (Aisne).

  • Grades universitaires : agrégation des lettres (1892).
  • Honneurs : officier d’académie (1897), officier de l’Instruction publique (1903), chevalier (1922) puis officier (1929) de la Légion d’honneur, directrice honoraire (1930).
  • Sources : AN, F/17 24126 et AN, AJ/16 1000.

1922-1934 — Anna Caron

Anna Caron naît le 30 octobre 1872 à Paris (Seine). Elève au lycée Fénelon, elle est admise en 1893 à l’ENSJF de Sèvres, dont elle sort en 1896.

Elle est d’abord maîtresse répétitrice aux lycées de jeunes filles de Moulins (1897-1898) et de Versailles (1898-1902). Elle devient professeur aux cours secondaires de jeunes filles de Laval (1901-1902), dont elle devient directrice (1904-1905). Elle est ensuite nommée directrice des collèges de jeunes filles de Tarbes (1908) puis de Laval (1909-1910), avant d’être envoyée aux lycées de Guéret (1910-1912), Chambéry (1912-1913) et Nantes (1913-1922). En 1922, elle est nommée au lycée Jules-Ferry, où elle reste jusqu’à sa retraite, en 1934.

  • Grades universitaires : agrégation des sciences (1903).
  • Honneurs : officier d’académie (1906), officier de l’Instruction publique (1914), chevalier de la Légion d’honneur (1927).
  • Sources : AN, F/17 24350 et AN, AJ/16 1000.

1934-1941 — Jeanne Marquigny, née Wyszlawski (ou Wyszlawska)

Jeanne Wyszlawski naît le 23 janvier 1886 à Paris 12e (Seine). Le 17 décembre 1931, à Paris 5e, elle se marie avec Fernand Marquigny, maire radical-socialiste de Soissons (1919-1942), ancien député de l’Aisne (1924-1928) ; il décède le 30 octobre 1942 à Soissons (Aisne).

Elle est successivement professeur aux collèges de jeunes filles de Tonnerre (1911-1917) puis de Dreux (1917-1919), avant de devenir directrice du collège de jeunes filles de Soissons (1919-1929), puis du lycée de jeunes filles de Lille (1929-1934). Elle est nommée à Paris, au lycée Jules-Ferry, en 1934.

En 1941, elle est mise à la retraite, soit en raison de ses origines polonaises, soit en raison de la législation sur le travail des femmes de plus de 50 ans promulguée par l’Etat français. Elle est réintégrée en 1944 et nommée au Centre national d’enseignement par correspondance, où elle travaille jusqu’à sa retraite, en 1955.

Elle décède le 15 janvier 1969 à Paris 16e (Seine).

  • Grades universitaires : brevet supérieur, certificat d’aptitude à l’enseignement secondaire, agrégation d’histoire (1919).
  • Honneurs : officier d’académie (1920), officier de l’Instruction publique (1925), chevalier de la Légion d’honneur (1936).
  • Sources : AN, F/17 24904 et AN, AJ/16 6077.

1941-1948 — Albertine Bottreau

Albertine Bottreau naît le 22 août 1892 à Vendeuvre-du-Poitou (Vienne).

Elle enseigne d’abord aux cours secondaires de jeunes filles de Blois (1912-1916), puis au collège de jeunes filles de la Rochelle (1916-1922). En 1922-1923, elle est auditrice à l’ENSF de Sèvres. Elle enseigne ensuite au collège de la Roche-sur-Yon (1923) et au lycée de Poitiers (1923-1928). Elle prend la direction des lycées de jeunes filles de Cahors (1928-1929), de Poitiers (1929-1936), puis de Strasbourg (1936-1941).

Elle est nommée au lycée Jules-Ferry pendant la Seconde Guerre mondiale et y reste jusqu’à sa retraite (1941-1948).

  • Grades universitaires : diplôme de fin d’études secondaires, baccalauréat, certificat d’aptitude à l’enseignement secondaire, agrégation des lettres.
  • Honneurs : officier d’académie (1928), officier de l’Instruction publique (1938).
  • Sources : AN, F/17 24854.

1948-1950 — Marcelle Jayles, née Mazard

Marcelle Mazard naît le 11 janvier 1896 à Oran (Oran).

1950-1957 — Geneviève Souquès, née Poirier

Geneviève Poirier naît le 7 août 1903.

1957-1966 — Jeanne Goupil

Jeanne Goupil naît le 16 mars 1895.

1966-1972 — Marie-Madeleine Mortessagne, née Monniot

Marie-Madeleine Monniot naît le 24 avril 1908 à Dijon (Côte d’Or).

Elle décède le 7 mars 1998 à Pont-L’Evêque (Calvados).

1972-1975 — Odette Barenne

1975-1981 — Louise Coti-Roberdet (née Roberdet, épouse Coti)

1981-1987 — Roger Lienhart

1987-1991 — Roger-François Bansard

Roger Bansard naît le 17 février 1933 à Alger (département d’Alger).

Il décède le 11 octobre 2020 à Paris (Paris).

1991-2000 — Jacqueline Bierer, née Péricat

2000-2009 — Marie-Ange Henry

2009-2017 — Annick Fourno

Depuis 2017 — Christel Boury