Au secours, sauvez-nous !

Mi-juin, les élèves de 3èmes sont devenus des citoyens sauveteurs. Brûlures, arrêt cardiaque, traumatisme, perte de connaissance, hémorragies, obstruction des voies aériennes, ils savent maintenant identifier les symptômes et adopter les bons gestes grâce à la formation PSC1 (prévention et secours civiques de niveau 1) délivrée par mesdames Clabaut, Fouquet et Garnier (enseignantes et formatrices PSC1).

Et vous, sauriez-vous réagir ?

CR de Mme Garnier, professeure d’EPS et formatrice PSC1

Nos élèves ont eu l’honneur de recevoir Madame Ginette Kolinka

Le mercredi 1er juin, les élèves des Troisièmes 1 et 4 de Mme Dehamel, professeure de lettres et de Mme Epelbaum, professeure d’histoire-géographie, ont eu la chance d’écouter le récit de Ginette Kolinka, rescapée du camp d’extermination de Birkenau-Auschwitz II. Pendant deux heures, Madame Kolinka a raconté son histoire : de la jeune fille sportive et insouciante qu’elle était avant le 13 mars 1944, date à laquelle son père, son petit frère et elle-même sont arrêtés à la jeune fille de 27 kilos revenant à la maison, seule, le 6 juin 1945.

Son récit est clair et fluide, ses mots sont précis, les faits sont glaçants. Madame Kolinka a apporté des photos de son père, de son frère, des camps, des pièces d’identité… La soixantaine d’élèves fait preuve d’une écoute exceptionnelle, à la hauteur des faits racontés et de la narratrice.

Quand il a fallu se quitter, après plus de deux heures ensemble, les élèves ont voulu applaudir, remercier Madame Kolinka mais c’est elle qui a voulu les remercier pour les passeurs de mémoire qu’ils vont devenir.

Les élèves sont nombreux à avoir lu, Retour à Birkenau, le livre que Ginette a écrit. Ils se souviendront de l’histoire de Ginette, de cette période de l’Histoire mais aussi sans aucun doute du message de tolérance que Ginette nous a livré ce mercredi matin.

Récit autobiographique de Ginette Kolinka, arrêtée parce que juive, dans la France de Vichy qui collabore avec la politique antisémite des nazis.

CR de Mme Dehamel, professeure de Lettres

Spectacle « A la Promesse de l’aube » pour les 3e4 et 1ère2 au théâtre de l’Œuvre

Jeudi 19 mai, des élèves de Madame Dehamel, professeure de Lettres, ont assisté à la magnifique représentation de La Promesse de l’aube, adaptée de l’œuvre de Romain Gary.

Des élèves de 3e4 et 1ère2 avec leur professeure de lettres, Madame Dehamel
Théâtre de l’Œuvre, au 55 rue de Clichy, à proximité du lycée

« Avec l’amour maternel, la vie vous fait à l’aube une promesse qu’elle ne tient jamais ».
« Romain Gary raconte sa jeunesse, son déracinement, sa relation à sa mère qui l’élève seule. Elle rêve de grandeur pour lui. Il n’aura de cesse d’essayer d’être à la hauteur de ce rêve.
Passant de la mère étouffante d’amour à la femme de ménage espiègle, du grand De Gaulle à une galerie de petits parisiens qui traversent la terrible guerre, Franck Desmedt retrace avec virtuosité l’itinéraire de l’un des auteurs les plus mystérieux, le seul à avoir obtenu deux fois le Prix Goncourt. « © Théâtre de l’Œuvre

https://www.theatredeloeuvre.com/la-promesse-de-laube-de-romain-gary/

A l’issue du spectacle touchant et drôle à la fois, nos élèves ont eu la chance de profiter d’un « bord de plateau » et ont ainsi pu bénéficier d’un temps d’échange privilégié avec Frank Desmedt. Ils l’ont chaleureusement félicité pour son interprétation exceptionnelle ; ses modulations de voix, qui lui permettent d’incarner à merveille différents personnages, les ont particulièrement impressionnés.

Une soirée au théâtre pour les 3e2 et un atelier d’initiation

Les 3e 2 ont étudié Rhinocéros, la nouvelle d’Eugène Ionesco, avec Mme Levieux, afin de comprendre comment dénoncer les travers de la société par le biais de la littérature; Pour donner vie à cette réflexion, les élèves et leurs enseignantes se sont rendus lundi 07 février, au théâtre de l’Essaïon, dans le quartier du Marais, et ont eu la chance d’assister à une formidable représentation mise en scène par Catherine Hauseux et admirablement interprétée par le comédien Stéphane Daurat, seul en scène. L’occasion aussi, pour eux, de comprendre comment scénariser et mettre en scène une nouvelle pour le théâtre.

Vendredi 11 février, Stéphane Daurat, le comédien de Rhinocéros, est venu à la rencontre des élèves au lycée pour leur permettre de bénéficier d’un atelier d’initiation au théâtre. Seuls ou à plusieurs, les élèves se sont livrés à des exercices d’improvisation avec énormément d’enthousiasme. Pendant deux heures, le comédien a transmis son amour du théâtre et son plaisir de jouer la comédie.

Tous les élèves, même les plus réticents se sont prêtés au jeu avec un engouement non dissimulé. Peur, colère, amour, gêne, surprise, tristesse, rire… Un très beau moment d’échange, qui nous l’espérons, aura peut-être fait naître quelques vocations.

Compte rendu d’E.Sansonetti, professeure documentaliste du collège