Film du Centenaire de Jules-Ferry à découvrir ou à revoir sur YouTube

La projection du film « Centenaire du Lycée Jules ­Ferry 1913­-2013 », a eu lieu le jeudi 9 avril sous la Coupole.
Ce film d’une durée de 55′ retrace l’ensemble des manifestations qui se sont déroulées l’année dernière: journées européennes du Patrimoine, cérémonie d’inauguration du 1er octobre 2013, Nuit Blanche, banquets républicains, projection du film Diabolo Menthe de Diane Kurys, lecture commémorative pour les élèves déportées, spectacles de fin d’année…

Le film est visible sur Youtube, à partir du lien suivant  https://www.youtube.com/watch?v=WnPg0GTjRIM

 

Le lycée Jules-Ferry a fêté son centenaire au cours de l’année scolaire 2013-2014

Photo : Pavel CLOSSON
Ce film de Pavel CLOSSON retrace l’ensemble des manifestations qui se sont déroulées en 2013-2014: journée européennes du Patrimoine, cérémonie d’inauguration du 1er octobre 2013, Nuit blanche, banquets républicains, projection du film « Diabolo Menthe » de Diane Kurys, lecture commémorative pour les élèves juives déportées, spectacles de fin d’année, expositions au lycée et à la brasserie Wepler de la Place de Clichy, conférences…
Dans cette vidéo, Vassili CHAVAROCHE nous révèle les secrets de l’architecture du Lycée, construit en 1913. La vidéo nous propose également un regard décalé sur l’histoire du lycée et de son patrimoine et porte le regard des jeunes sur leur lycée à travers plusieurs entretiens d’élèves de la 6e aux classes préparatoires.
Continuer la lecture de « Le lycée Jules-Ferry a fêté son centenaire au cours de l’année scolaire 2013-2014 »

Spectacle « Jules-Ferry en guerre », le jeudi 5 juin à 18h30

Les élèves de la classe du CM2a de l’École Lepic viennent donner une représentation de leur spectacle Jules-Ferry en guerre  dans notre lycée. Cette adaptation théâtrale de l’histoire du lycée pendant la Première Guerre mondiale aura lieu : JEUDI 5 JUIN 2014 18h30, sous la coupole.

JULES-FERRY EN GUERRE »

 L’école élémentaire du 62 rue Lepic baigne incontestablement dans un environnement militaire. Toutes les rues qui l’entourent renvoient aux nombreux épisodes guerriers de l’histoire de notre pays. La rue d’abord : Louis Lepic, émérite combattant des armées révolutionnaires puis impériales ; plus bas : Caulaincourt, passé du métier des armes à la diplomatie. Descendons un peu, c’est Damrémont qui périt durant la conquête de l’Algérie. Plus haut sur la butte, tombèrent les généraux Clément et Thomas, le premier jour de la Commune.

 Plus près de nous, la mémoire douloureuse du petit Joseph Weismann, habitué des bancs de l’école et raflé un matin de juillet 1942. Enfin, à droite en montant, à quelques mètres : la ruelle de l’Armée d’Orient, en souvenir des troupes expédiées dans les Balkans durant la Première Guerre mondiale, la Grande guerre, comme l’exprimèrent rapidement les combattants survivants des premières tueries de l’automne 1914…C’est dire que l’école Lepic, déjà aux premières loges le 18 mars 1871, ne pouvait demeurer insensible à l’annonce du centenaire de « notre » Première Guerre mondiale.

 L’histoire livre d’autres surprises : la cuvée 2013-2014 des CM2a se heurtait parallèlement, à un autre centenaire : celui du Lycée Jules-Ferry. Il n’y avait donc plus qu’un pas à franchir : en l’occurrence, le pont Caulaincourt sur lequel circulent ses élèves qui fréquentent le collège éponyme.

 A peine ouvert, le lycée fut donc confronté à la guerre. Jeune député, Jules Ferry connut celles du Second Empire. Maire de Paris, il eut à déplorer les premières défaites de 1870.Président du Conseil, il orchestra des conquêtes coloniales, à l’origine d’un empire au trouble destin. Multi-présente, la guerre entoure le personnage et les premiers pas de l’établissement qui porte son nom. Ainsi, les élèves du CM2a de la rue Lepic s’efforceront de le montrer, Jules-Ferry fut toujours « en guerre ».